15.03.2016

Portrait d’André Martre octogénaire Fabrezanais, pépiniériste d’oliviers

2015.05. (1).jpgNé à Fabrezan en 1931, André Martre, installé à St-Christol-lez-Alès, Gard a passé son enfance et sa jeunesse parmi les siens dans notre Cité, dont il a, à nos jours, de sa famille (sœur, neveux et cousins).

Sa carrière d’enseignant a débuté à Aubusson dans la Creuse, puis nommé au Lycée Jean-Baptiste Dumas en Alès, et s’installera avec son épouse et ses enfants à St-Christol-Lez-Alès, Gard, où il avait construit sa maison sur un terrain acquit auparavant.

 il atteindra, sa retraite en étant nommé Chevalier dans l’Ordre des Palmes Académiques en 1991 pour services rendus à l’Education Nationale,

Sa passion c’est l’olivier2015.05. (3).jpg

Juste avant sa retraite, il avait eu l’idée de créer une pépinière pour l’un de ses fils.

Dans son jardin des milliers de boutures d’oliviers plantées, bichonnées, rempotées par André.

Documenté au préalable sur cet arbre, il va en devenir un véritable encyclopédiste au point d’en être capable d’identifier une variété parmi le nombre incalculable qui existe dans le monde, et ce à partir de la forme de l’arbre, des feuilles, de l’olive et du noyau.

Depuis 20 années André, effectue des émissions de radio sur « Radio Interval » au sujet des oliviers mais aussi des arbustes d’ornement, arbres fruitiers, plantes vivaces etc..une fois par mois

                                   Multiplicateur d’oliviers par bouturage

Retraité, il prête main forte à sa fille Valérie qui à présent est la patronne ; et d’année en année, il se modernisera, dans sa serre équipée de brumisateur, il va informer et éduquer sa clientèle, sur la façon de planter et former l’arbre, choisir les qualités, résistantes au froid, plus ou moins sensibles à la mouche, déterminer la qualité des oliviers destinés à la table ou à l’huile et ce en fonction des régions et climats.

Toute l’année, il va actuellement bouturer jusqu’à près de 2000 à 3000 boutures par semaine en fonction de la saison, choisies sur des branches mères, puis re-plantées en pots préalablement désinfectés, dans un terreau spécial.

A ce jour, malgré avoir passé ses 85 ans, sa passion reste identique, les affaires commerciales battent leur plein, la clientèle est étendue dans le monde entier, les ventes s’effectuant sur 150 variétés différentes, sous 12 à 24 mois il atteindra les 200 variétés, chiffre incroyable!

Pour ‘info’ un Franco-Américain lui a commandé quelques oliviers pour faire une plantation dans le désert de l’Arizona, mais des clients d’Angleterre, de Suisse, d’Allemagne, des Pays Bas, de Belgique, de Croatie, de l’île de la Réunion, de l’île de Mayotte mais aussi à présent d’Autriche dont beaucoup de collectionneurs, qui deviennent souvent des amis d’André Martre.

Rien ne l’arrête, car il reproduit d’autres espèces d’arbres et de plantes, il donne des conférences régulièrement et passe beaucoup de temps à écrire des ouvrages tôt le matin (une trentaine d’ouvrages à ce jour) sur les oliviers.

En mars 2016 ce sont 40.000 boutures qui sont en cours d’enracinement sur les plans de travail issues de 150 variétés. Mais les techniques et les essais d’enracinement évoluent toujours. Il est aussi membre de la Confrérie des Chevaliers de l'Olivier du Languedoc-Roussillon, médaillé par deux fois dans les départements du Gard et de l’Ardèche.

Il attire la curiosité des journalistes, parfois interviewé par le passé par Antenne 2, récemment par France Bleu Gard-Lozère, et il semblerait que France 3 vienne prochainement pour un reportage télévisé.

Que peut-on ajouter à cela, sinon adresser tous nos compliments et félicitations à André, toujours Fabrezanais de cœur ainsi qu’à ses collaborateurs.

Son site  : http://pepiniere-martre.e-monsite.com/

2016.03.(4).jpg

Photos-1 André présentant un de ses ouvrages -2 préparation de pots d'oliviers -3 André Matre dans sa serre de bouturage