07.08.2013

JONQUIERES:Le Foyer municipal devient Foyer Arthur Mestre maire de 1945 à 1980

2013. (août) 04 016.jpg« 35 ans de gestion communale avec une exceptionnelle ténacité dans le but d’améliorer le confort de vie de ses administrés par des projets sociaux ambitieux et réalisés, font partie de l’héritage qu’a laissé Arthur Mestre aux villageois de Jonquières »

            Témoignage de reconnaissance

 

2013. (août) 04 002.jpg

 

C’est par ces paroles que Richard Amigues, maire actuel de la commune débutait son discours à la mémoire de l’homme qui durant 6 mandats a consacré toute son énergie, au service d’aménagements et de confort pour ses habitants. Devant une assemblée de notables (ex-président du Conseil Général de l‘Aude M. Marcel Rainaud, M.Eric Brissot conseiller général du Canton de Durban, M. Régis Barailha ex-député de l’Aude, M.Jean Paul Raynaud Conseiller général du Canton de St-Juéry Tarn, les maires d’Albas, Cascastel, Coustouge, Quintillan, St-Laurent de la Cabrerisse, Talairan ) entourés de la population jonquiéroise. « Le foyer municipal avec ses 53 années de vie, nous est très utile, important en de nombreuses circonstances, venant de l’améliorer et le rénover (façades,chauffage intérieur, aménagement cuisine) nous avons décidés de le baptiser Foyer Arthur Mestre »

Point par point, années par année l’énumération des réalisations d’Arthur ont été citées :1957    alimentation en eau potable d’une source à 1km,5 du village nécessitant l’électricité de la pompe, la construction d’un réservoir et l’alimentation de chacun des foyers. Après la construction du foyer en 1960 qui ne fut pas sans problème (côté financement) ce fut l’installation du premier téléviseur (chaîne unique où chacun devait amener sa chaise au foyer),.Puis l’achat d’une machine à laver fonctionnant au gaz butane ; pour les agriculteurs l’achat d’une bétonnière pour entretien des murailles de soutien de talus dans le vignoble, une charrue de défonçage, un chargeur de batterie. Mais le plus important fut l’installation dans chacun des 19 foyers de la localité, de l’installation d’une douche et eau chaude à l’évier, (réalisation qui fut un cas unique pour le Département). Arthur jugeant les frais d’installation d’une douche municipale trop élevés sollicita auprès des services préfectoraux et du Conseil général une aide suffisante à sa réalisation. Le dernièr acte de son vivant fut le réseau d’assainissement, la station d’épuration et la construction dans chaque maison d’un WC. Ces travaux furent poursuivis par son successeur en la personne de son fils Max comme premier magistrat et de son gendre Jacques Piraud tous deux faisant partie du conseil municipal actuel.

                             2013. (août) 04 005.jpg2013. (août) 04 032.jpg

 Arthur une personnalité passionnée de chasse et de rugby

Richard ne pouvait terminer l’éloge de cet homme tant dévoué pour la Commune de Jonquières sans évoquer sa passion pour la chasse au petit et gros gibier, mais aussi celle du  rugby narbonnais pour être un des fervents supporters à s’être déplacé avec son petit-fils, à Paris en 1979 pour la finale Narbonne Bagnères qui fut favorable aux audois. Avant de dévoiler la plaque commémorative Richard  passa la parole à : M.Marcel Rainaud ex-président du Conseil général de l’aude.

        «  Je partage ce moment de convivialité pour plusieurs raisons :La salle polyvalente d’une commune est lieu de rencontre de la population,  se retrouver, développer l’amitié et la solidarité que l’on se doit entre habitants, la deuxième est d’honorer un de vos anciens maires qui s’est investit au service de la collectivité sacrifiant une partie de sa vie familiale, de ses loisirs et de sa vie professionnelle L’ investissement des maires  en milieu rural  a des moments difficiles, pour des démarches administratives qui n’ont souvent rien à voir avec la mairie, il faut en mesurer leur travail, leur utilité, le respect qu’on leur doit, sachant que bien souvent décriés ils ne le sont que par des personnes qui ne font rien, sinon critiquerMerci aux hommes et aux femmes qui s’investissent au service de la collectivité pour la faire vivre et évoluer

2013. (août) 04 012.jpg2013. (août) 04 014.jpg

Claude Mestre, neveu d’Arthur et fils de René :En quelques mots a évoqué les péripéties de la construction du foyer en un lieu, autrefois dépotoir, par les forces vives du village. Mais les travaux prenant des tournures alarmantes, c’est à l’entreprise Garel de St-Laurent que le gros oeuvre fut confié et réalisé. Faute de crédits au budget, Arthur a su grâce à ses relations amicales dans les mois qui suivirent en achever sa réalisation

Après ces quelques  mots, Richard Amigues :« Nous allons témoigner en présence des trois générations réunies de sa famille notre reconnaissance à Arthur Mestre en dévoilant la plaque commémorative apposée sur la façade du foyer qui portera son nom. » Après cela, Max Mestre, ancien maire, fils d’Arthur.  « Je ne peux vous cacher mon émotion, je remercie avec tous mes membres familiaux,  tous ceux qui par leur action ont contribué au déroulement de cette mémorable journée en l’honneur de mon père. »

2013. (août) 04 023.jpg

                                                 

2013. (août) 04 026.jpg  Un apéritif dînatoire réussi

Les membres familiaux du maire et des conseillers municipaux, les personnes bénévoles jonquiéroises se sont dévouées pour effectuer un apéritif dînatoire où de l’apéro aux des desserts toutes les personnes conviées n’eurent qu’un mot pour exprimer leur satisfaction : merci

Photos

1-Plaque commémorative- 2- Discours de M.Richard Amigues Maire de Jonquières- 3 La population à l’écoute – 4 Richard et Max maires successeurs de Arthur Mestre après avoir dévoilé la plaque commémorative-5 et 6 Discours de M.Marcel Rainaud et Claude Mestre- 7 et 8 L'apéritif dînatoire