08.11.2013

Un ouvrier agricole blessé . Fractures d'une jambe

Mercredi 7 novembre en fin de matinée, alors qu'il était en train de participer à l'installation d'espalier pour la vigne  au domaine de La Boutignane (Fabrezan),  un ouvrier agricole M. Carlos Dafonseca (Camplong) a été sérieusement blessé. Pour une raison non déterminée,  le mini-pelle en faisant une  manoeuvre a roulé sur la jambe de l' ouvrier ( fracture du tibia et du péroné). Transporté au Centre Hospitalier de Narbonne il a été opéré jeudi 7 novembre

28.10.2013

Jardins pillés et vandalisés

De temps à autre, quelques énergumènes ont la facilité de venir se servir dans les jardins bordant la route de St-Laurent à Fabrezan en jardinage. Ce quoi est le plus exaspérant pour les propriétaires concernés, ne serait peut-être pas le vol de trois salades  ou quatre poireaux ou tomates. Ce sont surtout les dégâts causés à la plantation elle-même, platebandes piétinées, choux coupés alors qu’ils n’étaient pas encore à maturité, et nous en passons.

Par ailleurs dans les jardins de la communauté c’autres intrus se sont introduits au travers de clôtures récemment rénovées par l’association et ce sont emparées de chaises relax, utiles très souvent au repos des jardiniers amateurs retraités et d’un certain âge.

Des actes mériteraient une punition exemplaire à leur auteurs

 

17.10.2013

Une chasse au gros avec difficulté et dégâts

Dimanche lors d’une battue au sanglier sur le territoire de Fabrezan, il a fallu plus de trois heures pour mettre hors combat un sanglier d’un poids de 114kilos.

La bête effectuait des arrêts espacés, se mettant au ferme faisant face aux chiens de meute, les repoussant vivement de ses défenses acérées. Les piqueurs faisaient de leur mieux pour mettre un terme à ces ébats. Résultat ; deux chiens ( appartenant à M. Claude Boffelli) ont été massacrés par le sanglier et quatre autres grièvement blessés. Robert Grino en fin d’après midi, a mis fin au calvaire abattant le sanglier d’une balle en pleine tête.

09.10.2013

Au Mali Jean Louis Arajol décoré du mérite national

 

2013 oct Arajol.jpg

 Fabrezanais de naissance, Jean Louis Arajol depuis sa jeunesse a parcouru un long chemin dans le domaine de la police nationale pour aboutir dans sa situation actuelle officier de l’Ambassade de France au Mali où tout dernièrement ( août 2013)  après sept ans de bons et loyaux services dans ce pays africain, il vient d’être sur propositions du président de la République décoré de la médaille du mérite national avec effigie  « Lion Debout ». L’une des plus hautes distinctions maliennes, dont la médaille lui a été remise au cours d’une cérémonie très protocolaire par l’ex ministre de l’intérieur malien en personne le général Tiefing Konaté.

Dans un quotidien d’informations générales ( L’Indépendant pour ne pas le citer), Jean Louis surnommé « le Malien »s’apprête à rédiger sous la plume d’un journaliste français un livre d’entretien sur son expérience au Mali ». Précision de J-L.A. :« Je suis toujours pour l’heure fonctionnaire de police et à ce titre je me dois de respecter ma fonction en ne sortant pas de mon devoir de réserve…je vais tout d’abord m’occuper de ma santé, organiser mon départ à la retraite, profiter de ma petite famille, mon livre sera publié au moment opportun »

                                  Artistiquement il s’intègre à la culture malienne            

Dixit Kassoum Thera (journaliste malien)  « Ce fonctionnaire de la police française, expert en fraude documentaire a incontestablement marqué de son empreinte dans le renforcement des capacités de nos forces de sécurité à travers, entre autres, la formation de plus de 500 policiers malien  tous grades confondus. La venue de Jean Louis dans notre pays a été faite sur sa demande. »

Une fois sur les berges du fleuve Djoliba à Bamako JL.A s’est facilement intégré à la communauté malienne, notamment à travers le monde des artistes avec lesquels il a même initié la création d’un collectif pour mettre en valeur la culture malienne, une culture qu’il affectionne particulièrement. Sous son influence, ce collectif procèdera à la rénovation et à la décoration de plusieurs lieux et établissements ayant pignon sur rue à Bamako Il a, à son actif, un disque disponible sur Youtube dénommé « Djigui », plaidoyer pour la tolérance et en faveur du handicap. Il est aussi l’auteur de deux ouvrages sur la sécurité en France intitulés « Que fait donc la Police 1 et 2 » dont un a été préfacé par son mentor Charles Pasqua.

      « Vous faites partie de la chaîne de coopération entre les forces du  Mali et de  la France ». C’est en ces termes lors de sa décoration par que M.Kansaye directeur adjoint de la police nationale  n’a pas tari d’éloges, ajoutant :  «  que votre exemple inspire celui qui va vous remplacer à ce poste à l’Ambassade »

Ne pouvant citer son long chemin de sa carrière dans la police, ses activités syndicales ultra-médiatisées, et politiques, nous complimenterons Jean Louis pour sa distinction honorifique, ainsi que ses talents artistiques lui souhaitant lors de sa retraite prochaine de s’adapter avec facilité à une vie familiale dans notre milieu rural : celui de Fabrezan son pays natal

 

 

 

Arajol 2.jpgArajol 3.jpg

Photos

Décoration de Jean Louis par le général  Tiefing Konaté ex-ministre de l’Intérieur Malien

04.10.2013

Plus de 100km pour le ballon des écoles de Blan

 Durant ces vendanges au lieu dit Le Dévès, comme par hasard, celle de notre correspondant local, a été découvert un ballon, portant la mention de Ecole de Blan 81700. Renseignements pris auprès de Mme Morgane Leroux, directrice des écoles ( 130 élèves) un lâcher avait été organisé par les écoliers lors de la fête scolaire des vacances en Juin 2013. Un de ceux-ci a terminé sa course, poussé par le vent du Nord-Ouest jusqu’en bordure de notre rivière l’Orbieu.

Voici quelques renseignements vous situant Blan : située dans le département du Tarn, fait partie de la Communauté de communes "Lauragais Revel et Sorézois". Les 950 habitants du village de Blan appelés Blannais, vivent sur une superficie totale de 13 km2 avec une densité de 73 habitants par km2 et une moyenne d’altitude de 200 m. Les villes voisines sont Poudis, Palleville, Saint-Sernin-lès-Lavaur, Puylaurens, Garrevaques.
La grande ville la plus proche de Blan est
Castres et se trouve à 20,69 kilomètres à l' est à vol d'oiseau. Le maire actuel du village de Blan est Monsieur Jean-Claude De Bortoli

 

21.06.2013

L’appréhension aux reptiles vaincue par enfants et adultes

Lundi dernier le spectacle Reptiles Show attirait dans la salle des fêtes enfants et adultes. La crainte de certains animaux, souvent méprisés et méconnus est peut-être née de rumeurs et légendes ; c’est ainsi que M.Dieder et son épouse collaboratrice ont fait de leur spectacle, tout en réalisant des manipulations extraordinaires suivies d’explications éducatives, de quoi vaincre des peurs non fondées, mais en connaître surtout les dangers. Ce fut pour les spectateurs un spectacle inhabituel qui les a séduits du plus jeune aux adultes leur permettant de toucher un serpent inoffensif (de la petite couleuvre jusqu’au python de 6m) afin de constater qu’ils ne sont ni gluant ni froids. Les quelques documents que nous présentons prouvent que beaucoup^ont mis un terme à leur appréhension et qu’ils ont pris plaisir à participer au spectacle, ou du scorpion au crocodile Bongo ils ont fait connaissance de la mygale, des couleuvres terrestres, grimpantes ou aquatiques, s’amusant sans réticence avec un boa de près de 6 mètres.2013. (juin) 17 002.jpg2013. (juin) 17 006.jpg2013. (juin) 17 008.jpg2013. (juin) 17 011.jpg2013. (juin) 17 013.jpg2013. (juin) 17 024.jpg

2013. (juin) 17 034.jpg

Photos 1- Présentation de la mygale 2-M.Dieter présente au public une couleuvre grimpante. 3-Premiers contacts. -4 et 5- Appréhension vaincue.- 6 Contact avec un python.-7 Les adultes  avec le python de 6mètres

 FAIT DIVERS EN DERNIERE HEURE

Le présentateur de reptiles M.Dieter Zorn a décédé le lendemain de sa séance à Fabrezan

Nous apprenons que mardi 19 juin, au lendemain de sa séance qu’il a présentée à Fabrezan, alors qu’il effectuait une séance semblable à Faugères ( 34), est décédé suite de morsures de sa vipère aspic. Mordu à plusieurs reprises alors qu’il manipulait la vipère il aurait eu le temps de la ranger dans son vivarium et être pris en charge par les secours. Malgré un traitement à l’héparine il n’a pu survivre à l’arrêt cardiaque.

Nous avons relaté la séance de lundi 18 juin sur notre chronique locale, et conserverons de  cet herpétologue de 53 ans le souvenir d’un homme passionné dont l’objectif était d’apprendre à son public de surmonter la peur des reptiles et autres.

2013. (juin) 17 014.jpg2013. (juin) 17 029.jpg

Photos 1-M.Dieter présentant la vipère ( à g)qui l’aurait piquée aux côtés d’une autre couleuvre aquatique

2-M.Dieter avec son boa de 6mètres

 

 

 

04.06.2013

La pluie agit-elle sur le comportement des grenouilles ?

 

2013.04. (jmai) 31 005.jpg

Après la pluie nocturne de jeudi dernier à vendredi, nous avons réalisé une photo peut-être inédite pour la circonstance, étant donné qu’à cette heure tardive de la soirée du concours de pétanque, aux alentours de minuit, sur la rampe de l’escalier donnant au boulodrome, une petite grenouille d’un vert tirant sur le jaune, contemplait les joueurs du haut de son perchoir.

L’ayant frôlée pour la photo, elle n’a même pas bougé de son poste d’observatoire et l’avons laissée tranquillement terminer sa nuit calmement.