09.12.2014

Incivisme ou précipitation ?

Image insolite, d’une décharge sauvage, dans un chemin viticole peu circulé, où l’auteur, n’a pas laissé d’adresse ni informé depuis.  Des câbles de protection de ligne électrique usuelle, des plâtras, des déchets de travaux d’entreprise, vidés en cet endroit sans en comprendre le pourquoi. Etait ce le jour des fortes pluies, l’impossibilité de se rendre à la déchetterie, par un particulier, par un entrepreneur, de Fabrezan ou d’ailleurs, allez savoir. Un ni vu ni connu, laisse supposer à un acte d’incivisme méritant remontrance ou sanction.

 

2014.12..05 018 (Copier).jpg

 

Photo : Image peu courante d’un abandon en pleine nature

28.11.2014

Goupil piégé suite et fin

2014.11.22 007.jpgNous avons suivi l’épisode du renard squatteur dans l’habitation de M. et Mme Régis Pons, quartier des Scarbenats au village. Ces derniers, ayant informé la Fédération Départementale des Chasseurs Audois, une cage piège leur a été prêtée, un appât d’un quartier de poulet placé fut concluant. Goupil  revenant en ces lieux  où sûrement il était habitué à séjourner, attiré par la nourriture fut capturé. Etant donné que le renard est un prédateur qualifié de nuisible, à savoir qu’il est vecteur de la rage de la trichinose ou de l'échinococcose alvéolaire, maladie qui peut se révéler mortelle chez l'homme, ces maladies pouvant être transmises par la salive ou les excréments des carnivores porteurs ou par ingestion d'aliments souillés par eux. Sa fin pour lui fut l’euthanasie.

Photo ; Goupil prisonnier dans sa cage

 

25.11.2014

Le renard est toujours vivant

renard 2.jpgC’est une histoire presque incroyable. Dans notre article paru le 31 octobre 2014, « A midi un renard était sur le seuil de la porte » bien des lecteurs avaient eu des doutes sur le fait qu’un renard soit venu sur le seuil d’une habitation en plein village (quartier lotissement en bordure du chemin des Scarbenats). Voilà à ce jour, 21 novembre, confirmation de Régis Pons qui au cours d’une visite, pour  raison tout autre au vide sanitaire sous son immeuble, a constaté la présence du renard qui n’avait pris pour option que de squatter les lieux. Restant indifférent à la présence du propriétaire ce dernier s’empressa de prendre une photo (ci jointe), sans l’apeurer avec son portable. Laissant Goupil dans son repère toujours vivant, il prit la décision d’informer la Fédération de Chasse par l’intermédiaire du Président local Jacques Dessales et d’en attendre la suite des évènements.

Photo. Goupil squateur, surpris par le propriétaire

16.11.2014

Les étourneaux cherchent refuges

C’est souvent courant novembre que nous pouvons voir arriver dans notre commune ‘ en plaine ou sur le village » des vols d’une densité peu commune d’étourneaux sansonnets, lors de leur migration. Ils se réfugient souvent sur nos allées de platanes de la promenade ou de l’ancienne gare et des environs. Un de nos compatriotes, fidèle à la lecture de notre chronique a eu la présence d’esprit le les fixer sur son objectif avant de nous transmettre ce document inaccoutumier, à la tombée de la nuit, alors que ce vol allait prendre repos sur sa toiture ou sur les lignes électriques. Sans commentaire, voilà qui nous rappelle les années 50 où ce volatile était  protégé.

PMIVE 2 (Copier).jpg

 

14.11.2014

Qui a perdu son écharpe

Une belle écharpe blanche a été trouvée dans une rue de Fabrezan aux abords de la pizzeria. La personne qui l’aurait perdue peut se renseigner auprès du correspondant local 06.75.00.17.01

26.10.2014

A midi un renard sur le seuil de la porte

Surprise pour Régis Pons qui après le repas allait  dans la cour, apercevant face à lui les deux premières pattes sur le seuil de la porte étant ouverte d’un renard au pelage quelque peu terni. Il frappa dans ses mains pour le chasser, goupil sans précipitation prit la fuite, s’arrêtant une fois encore au sortir de la cour. Lançant un dernier cri pour chasser la bête,celle-ci pris le large empruntant tranquillement le Chemin des Scarbenats allant dans le vignoble. Pour quelle raison ce renard était-il là ? La faim ? était-il dérangé par les chasseurs ? À moins que son pelage terne n’évoque une maladie, gale ou autre ? Nous ne le saurons pas à moins que d’ici quelques jours, il se trouve devant une escopette qui résoudra le problème.

24.10.2014

Les cyprès donnent aussi leurs champignons

 

2014.10.20 007.jpg

Précédemment nous avons publié la naissance de champignons au pied des platanes en agglomération. Ces jours derniers plusieurs troncs de cyprès dans les allées du cimetière sont couverts d’une qualité différente, laissant peut-être présager une bonne année cryptogamique. Une forme peut-être pour nos cyprès centenaires de fleurir à leur façon les allées de notre cimetière veille de Toussaint.

 

Photo ; De nombreux champignons ont poussé sur les troncs des cyprès du cimetière