15.11.2016

Les pompiers au secours d’un chien, tombé dans un puits

Alors qu’il chassait le petit gibier, au lieu dit le Dévès en compagnie de son braque, traversant une parcelle en friche, M.Christian Moulis, dans l’épaisse végétation ne voit plus son chien. Dans sa recherche, il aperçoit dans les broussailles, l’ouverture d’un puits sec et en fond de puits son chien qui attendait sans nul doute du secours. Par un appel de son portable il obtient les sapeurs fabrezanais qui sont descendus dans le puits profond de 6 à 7 mètres et rendu la liberté au chien. On ne saurait conseiller aux propriétaires de puits en pleine nature de les sécuriser, en conformité aux règlements en vigueur

26.09.2016

Elle y a passé la nuit

IMG_2663.JPG

Hier nous informions la présence d’un cigogne migratrice ayant fait la pose sur l’angle nord du clocher local durant l’après midi. Informée,  la directrice des Ecoles Mme Pouytès, a tenu à présenter cet évènement aux élèves du CM2 qui ont pris avec plaisir connaissance de cet oiseau  peu  commun dans notre région. Tous les élèves intéressés ont fait connaissance et ont demandé à leur professeur bien de questions sur ce sujet

 

2016.09.23. (2).jpg

Photo : les élèves de CM2 en spectateurs de la cigogne

25.09.2016

Sur la route des cigognes

IMG_2662.JPG

Fabrezan a été pour cette cigogne blanche une étape de repos, où durant un bonne partie de l’après midi de jeudi 22 septembre 2016 elle a pris un long repos et à l’heure ou nous écrivons ces lignes y aura sûrement passé la nuit sur l’angle Nord Ouest de notre clocher

Ces oiseaux migrateurs, quittent leur site de reproduction pour se rendre dans leurs quartiers d’hiver. La majorité des individus part vers le Sud par le couloir rhodanien, franchissant la barrière pyrénéenne à son extrémité catalane puis rejoint Gibraltar en traversant l’Espagne.. Ainsi, avant l'arrivée de la mauvaise saison, au mois d'août, elle part vers les pays chauds. Les jeunes cigognes y restent 3 ans et reviennent dans leur région d'origine lorsqu'elles sont sexuellement matures. Les cigognes adultes, quant à elles reviennent chaque printemps. Contrairement aux idées reçues, la migration de la cigogne blanche n'est pas due à un refroidissement des températures mais à un manque de nourriture durant la mauvaise saison

Rappelons le fait divers une nuit d’octobre où quatre cigognes ont stationné ce jour là sur la tour de Fabrezan. Cette nuit là un fort orage s’est abattu sur les créneaux de la tour en tuant une et faisant des dégâts aux maçonneries.

15.09.2016

A qui ce drone retrouvé en cours privée ?

 

 

20160907_162207.jpg

Ces jours derniers un propriétaire d’une remise tur Ste Elisabeth a trouvé très étonnant la présence d’un drone plaqué au sol (document joint) qui sûrement égaré de l’attention de son opérateur est venu s’échouer dans sa cour privée, l’engin après sa pose a tourné sur place jusqu’à épuisement de ses batteries  

Cette cour est attenante avec la cour des écoles, que pourrait-on penser, si l’engin avait fait sa chute durant la récréation des élèves.

Nous pensons que son propriétaire est en connaissance de la législation en vigueur pour l’usage des drones civils en France S’il veut récupérer son drone, il peut s’adresser à notre correspondant local qui l’informera éventuellement.

24.01.2016

Issa avant ces 2 mois fait son premier voyage au Mali

IMG_1109.JPG

Il s’appelle Issa (signifiant Jésus en Malien), il est né le 4 décembre 2015 (dernier né fabrezanais), de Sicre Angelin, et de Nafi Coulybali ( mariés à Fabrezan le 14 décembre 2014).

Nafi (diminutif de Naffissatou) a pris l’option de se rendre chez ses parents à Bamako où ils résident pour y présenter leur petit fils avant qu’il ait ces deux mois d’existence. Le papa avec ses occupations professionnelles (restauration)         n’a pu être du voyage.

Signalons au passage que leur ami fabrezanais Jean Louis Arajol, pour ses affaires professionnelles à Bamako se trouve en contact très familièrement et en permanence avec cette famille Malienne.

Jean Louis qui séjourne par intermittence au Mali depuis plusieurs années, nous cache pas ses impressions de la réalité actuelle politique et sociale : « dans ce pays, la situation comme sur l'ensemble du continent africain et dans le Monde est très préoccupante  et très instable.  Pour ma part je ressens la même chose qu'avant le dernier coup d'état (mars 2012), en 2010 

Les "toubabs"  (les blancs) ne sortent plus, les restaurants, pour ceux qui restent ouverts,  ressemblent à des  forteresses ultra sécurisées, les appels à la prière des Imams qui retentissent dans la nuit, les cris, les bruits, les regards, tout ce qui fait le quotidien et la banalité de la vie ici,  ne sont pas ressentis de la même façon. Et plus l'on va se rapprocher des élections présidentielles maliennes (2018) plus la situation va empirer.  La radicalisation gagne du terrain. Elle s'appuie d'abord sur la misère et la détresse humaine »

IMG_1143[1].JPG

Photo 1- Issa dans les bras de sa sœur auprès de sa maman à Bamako

Photo 2-Naffi et Issa contemplés par un restaurateur biterrois malien depuis 2005 après un repas ces jours derniers où leur a été servi du « pigeon vert façon façon » comme on dit là bas.

15.01.2016

Des fraises mures pour la St Vincent ?

IMG_2202.JPG

Ce document photo a été pris avant le 10 janvier, est préoccupant car si veille de Noël les fraisiers (culture bio) étaient déjà en fleurs, à ce jour certaines fraises commencent à virer au rose, de quoi espérer d’en ramasser pour la St Vincent.

Sur certaines informations de villages environnant, la cueillette d’asperges sauvages, les lilas en fleurs inquiètent le monde viticole, certains ceps dont la taille a été réalisée courant novembre, ont des bourgeons qui « gonflent », le manque de pluviosité est aussi dans le collimateur. Nos constatations ne peuvent rien dans l’évolution actuelle atmosphérique, il faut attendre et espérer que février diffère de celui de 1956, que la pluie retombe dans des conditions normales dans notre région, et nous ne pouvons que laisser Dame Nature aller à son rythme, même parfois dans des bizarreries quelquefois profitables à l’être humain.

IMG_2203.JPG

24.07.2015

Accident nocturne en traverse de Fabrezan

Il  était 1h00, lorsqu’un véhicule tourisme BMW, conduite  par un jeune de 18 ans domicilié à da,s l’Hérault, se dirigeant en direction de Lézignan, sur la départementale 6611, après une embardée ayant dépassé le virage d’avant la mairie, a frôlé la façade côté droit, est venu percuter le trottoir de gauche arrêtant sa course juste avant la façade du 11 rue de la mairie.

Les pompiers de Fabrezan, ceux de St-Laurent, la brigade de gendarmerie de Lézignan sont intervenus rapidement sur les lieux, où l’infirmière des Sapeurs Pompiers de  Lézignan a prodigué les premiers soins au conducteur qui fut dirigé sur le centre hospitalier de Lézignan. A 2h00 du matin le véhicule fut enlevé laissant libre toute circulation sur la D 6611