29.12.2013

Pauline Pelous nous a quittés

 

 

img004.jpgNous apprenions avec tristesse  lundi 23 décembre, le décès à son domicile de Mme Pauline Pelous, née Mercadier, survenue à l’âge de 90 ans.

Pauline de souche fabrezanaise, née à Fabrezan en avril 1923, fut mariée en 1943 à Henry  Pelous ouvrier viticole. Sa vie durant, mère au foyer, elle l’a consacrée à élever ses  cinq enfants, dont l’un des jumeaux Alain décéda à l’âge de 25 ans. Pauline était d’une extrême gentillesse, n’hésitant pas à rendre de nombreux services à  ses amis ou voisins.

Par notre chronique nous présentons aux familles de ses enfants M. Mme Michel Pelous (Millas PO) leurs enfants Jérôme et Eve, M.Mme Nicole Pons (Fabrezan) leurs enfants Fabien et Aude, M.Mme Gérard Pelous (Fabrezan)  leurs enfants Rémy et Flavien, Melle Mireille Pelous (Perpignan), ainsi qu’aux familles dont ce deuil éprouve,  nos plus sincères condoléances

Ses obsèques religieuses ont eu lieu vendredi 27 décembre suivie de son inhumation au cimetière local, où de nombreux parents et amis ont tenu à lui présenter leur dernier adieu

Photo Mme Pauline Pelous née Mercadier

08.12.2013

Charles Boulbet dit « Nono » nous a quittés

BOULBET C 12 07.jpgLe dernier jour de Novembre notre village apprenait avec tristesse le décès de Charles Boulbet, survenu à l’âge de  83 ans après de longs mois de maladie. Communément appelé Nono, par marque de sympathie, il était né à Limoux et dès l’âge de 14 ans fut employé comme mécanicien de machines à coudre aux Etablissements Myris. En 1947 travaillant chez un primeur à Fabrezan, il fera connaissance de celle qui deviendra son épouse 2 années plus tard Melle Jeanine Fournier. Employé dans la viticulture et à une entreprise agricole, il s’occupera parallèlement du café de l’Union de ses beaux parents. Après la naissance de leurs deux enfants Marie Martine en 1950 et Bernard en 1952 ce n’est qu’en 1966 qu’il se rendront propriétaire du Grand Café qu’ils gèreront jusqu’en 1977 pour changer cette année là dans la création d’un bureau de tabac qu’ils gèreront douze années durant. Ce n‘est qu’en 1989 qu’ils pourront profiter de leur retraite. D’un tempérament agréable, d’une franche amabilité avec tous ceux qu’il fréquentait, (clientèle et amis) il laissera autour de lui d’immenses regrets.

A son épouse Jeanine, aux familles de ses enfants Bernard (Fabrezan), et Martine épouse Georges Théophile, de son petit fils Sébastien et son épouse Christelle, ses arrières  petits enfants Lola et Léo (domiciliés à La Réunion) aux familles de ses sœurs (famille Boulbet) et  belles sœurs (Rey et Navarre) ainsi qu’à tous ceux que ce deuil afflige nos plus sincères condoléances. De nombreux parents et amis sont venus lui dire un dernier adieu lors de la cérémonie religieuse mardi 3 décembre suivie de sa crémation à Trèbes, son urne fut placée jeudi 5 au columbarium du cimetière fabrezanais.

Photo : Charles Boulbet dit Nono

07.12.2013

Une interprétation sur deux sépultures locales au même instant

Deux sépultures l’une civile, l’autre religieuse suivie de crémation le même jour à la même heure (11h) à Fabrezan en ce mardi 3 décembre 2013 est sûrement un fait exceptionnel qui peut être n’a jamais eut lieu dans les annales locales. Sans vouloir  épiloguer sur ce sujet, n’aurait-il pu y avoir, après concertation préalable, simplement un décalage horaire d’une simple heure lequel aurait permis à certaines personnes âgées, apparentées ou amies des deux familles endeuillées, de se recueillir plus profondément auprès des deux cercueils de Manuel Guisard et Charles Boulbet, qui séparément furent accompagnés après les cérémonies à reposer en paix au cimetière local.

06.12.2013

Manuel Guisard nous a quittés à 54 ans

C’est avec une profonde tristesse que nous apprenions samedi 30 novembre le décès subit de Manuel Guisard, survenu à son domicile toulousain. Manuel était né en septembre 1959 à Fabrezan. Après ses études, employé dans le textile, célibataire, il était actuellement chef magasinier en habillement. Ces obsèques civiles ont été célébrées mardi 3 décembre au cimetière fabrezanais  où de nombreux amis ont tenu à lui rendre un dernier hommage. Ce deuil pour sa famille, succède à celui de son frère Stéphane ( en avril 2009) nous ayant quitté  au même âge. Nous tenons à présenter dans notre chronique, à ses parents M. Pierrot Guisard, et Mme Claudine née Grosso, à sa soeur Françoise, ses deux filles Mode et Lou, sa petite fille Andréa, aux familles de ses oncles et tantes Daniel Grosso ( Paris), Régine Vve Eoscuotto (Paris) et Nicole Vve Haudinger (Costa Rica) nos plus sincères condoléances

11.11.2013

Bebert Oustric nous a quittés

OUSTRIC A 5 03.jpgEn moins d’une semaine, c’est le 4ème fabrezanais de naissance qui nous quitte en la personne de notre compatriote Albert Oustric survenu à l’âge de 85ans qui fut également une figure emblématique locale. Né en Juin 1928 après ses études scolaires, il aidera ses parents dans la propriété viticole. Marié en 1949 à Suzanne Laurent (décédée en 2008) ils auront deux enfants Roger et Michèle. Bébert, fut également  saisonnier à la distillerie, tractoriste à la Cuma et participera aux activités locales dont il fut des années secrétaire de l’Union Bouliste jeu lyonnais. En 1984 ils se lanceront dans le commercial (Epicerie La Ruche) durant 14 années, pour ensuite se positionner comme régisseur viticole à la propriété de M.Bouffet jusqu’à sa retraite à 60ans.

Sa gentillesse, sa sympathie générale laisseront autour de lui d’immenses regrets.

Par notre chronique nous tenons à présenter à la famille de son fils Roger son épouse Gigi (Fabrezan) et leurs enfants M. Mme Jimenez Laurence (Canohes PO), de sa fille Michèle épouse Jacques Olive et leur fille  Céline (Fabrezan), aux familles Rolland, Jeansou, Fresquet, ainsi que tous ceux que ce deuil afflige, nos plus sincères condoléances

Les obsèques religieuses ont eu lieu en l’église de Fabrezan suivies de son inhumation au cimetière local ou une foule de parents et d’amis a tenu à lui rendre un dernier hommage.

Photo Albert Oustric

10.11.2013

Titin Peris nous a quittés

Peris Titin.jpgCommunément appelé Titin, (marque de sympathie), Augustin Peris s’est éteint en ce jour de Toussaint, dans sa 88ème année. Né le 27 novembre 1925 au Domaine de Gasparet (Boutenac) il se lancera comme ouvrier dans la viticulture aux domaines de La Sabine puis aux Palais, et ce n’est qu’en 1987 suite à son mariage avec une fabrezanaise Augustine Miron qu’il prendra domicile à Fabrezan, s’installant comme viticulteur à part entière jusqu’à sa retraite. Homme d’une extrême gentillesse, grand travailleur, il fut plusieurs années comme administrateur  au conseil de la Cave Coopérative locale. Ses passions étant la chasse, la pétanque, il laissera autour de ses amis bien des regrets.
Par notre chronique, nous présentons à sa veuve, à la famille de sa fille Isabelle (Présidente actuelle de la pétanque locale) et son époux Manuel Géa, à sa fille Delphine, à la famille Miron Jean, parents et alliés l’expression de nos plus sincères condoléances. Ces obsèques religieuses ont été effectuées en l’église de Fabrezan suivies de son inhumation au cimetière local, où de très nombreux parents et amis lui ont rendu un dernier hommage

Photo : Titin Péris

05.11.2013

Jeannot Pelous figure emblématique nous quitte à 64ans

Jeannot Pelous figure emblématique nous quitte à 64ans

Jeannot était né d’une vieille famille locale en avril 1949, après l’école communale et le Cours Complémentaire à Lézignan, il va être embauché comme maçon à l’entreprise fabrezanaise  J.L Lubès pour terminer sa carrière dans une entreprise Fontcouvertoise avant sa retraite qu’il prendra à l’âge de 60ans. En cette fin de mois d’octobre notre village apprenait avec tristesse son décès subit survenu à l’âge de 64 ans. Ces obsèques civiles ont eu lieu mercredi matin au cimetière local, précédées des drapeaux de la Commune et du Corps des sapeurs pompiers départemental, suivie d’une foule de parents et d’amis. Sur sa tombe M.Séguier maire lui rendait un dernier hommage « Jeannot tu as participé à la vie active du village, au club de handball, aux sorties du Frjep, tout récemment au club du 3ème âge et tu fus de longues années intégré au corps des sapeurs pompiers locaux,  actuellement à son amicale. Tu aimais la nature, chasse, pêche, recherche de champignons. Avec tes amis de l’association « Les ourtets » tu laisseras bien des regrets. Fidèle en amitié, nous avions plaisir à échanger avec toi les souvenirs des bons moments passés. Tu as été durant un demi-siècle une figure fabrezanaise mêlant la gentillesse à la sincérité».

Par notre chronique suite aux condoléances du premier magistrat présentées à toute sa famille, nous évoquerons les nôtres aussi sincères, à sa veuve Nicole née Cohen, à sa fille Lucie aux familles de sa sœur Marcelle veuve Pierre Perramond, de son frère Marc ( Fontcouverte) ainsi qu’à tous ceux que ce deuil afflige.

 

Copie de 2013.10 (nov) 02 002.jpg

 

Photo. Jeannot Pelous