28.02.2014

Il chute dans l’escalier et décède moins de 24h après

ROUGER R 07 03.JPGLes sapeurs pompiers locaux étaient appelés d’urgence vendredi soir 22 février, au domicile de M. Rouger René, ce dernier ayant chuté en descendant les marches d’escalier. Emmené aux urgences de Narbonne, les soins prodigués durant de nombreuses heures,furent vains, son décès constaté créa dans notre village une très vive émotion.

René né à Ribaute le 15 février 1931 après son enfance est venu effectuer sa jeunesse dans notre village, en 1953 il unira sa destinée avec une fabrezanaise Elisabeth Labit. Viticulteur à part entière, il se consacra à son vignoble toute sa vie durant, durant plusieurs années il fut administrateur à la cave coopérative locale. Passionné de chasse, il l’abandonna ses dernières années lors de la diminution du lapin, après sa retraite il se consacra à sa famille et aux travaux de jardinage. Homme d’une grande sympathie sa disparition laissera autour de lui d’immenses regrets. Par notre chronique, nous présentons à son épouse Elisabeth, à ses filles Françoise et Jacqueline, ainsi qu’à tous ceux que ce deuil afflige nos plus sincères condoléances.

Ses obsèques religieuses ont eu lieu lundi 24 février en l’église de Fabrezan suivies de son inhumation au cimetière local, où de nombreux parents et amis ont tenu à lui rendre un dernier hommage.

Photo : René Rouger

18.02.2014

Josette Arajol nous a quittés

ARAJOL J 06 03.JPGVendredi 14 février avaient lieu en l’église St-Vincent de Fabrezan, les obsèques religieuses de Mme Josette Arajol, née Figuères, survenue à l’âge de 85ans,  suivies de son inhumation au cimetière local.

Née à Fabrezan en 1928, de vieilles souches fabrezanaises, Josette après son mariage avec M.Jean Arajol, exerceront jusqu’à leur retraite la profession de boulanger pâtissier. Après le décès de son mari, Josette fut hospitalisée en 2011 suite à des accidents cardio-vasculaires et sera maintenue en maison médicalisée « La résidence Le Clos Les Orchidées » à Narbonne jusqu’à son dernier souffle. Personne dynamique de son vivant, elle laissera autour d’elle bien de souvenirs.

Aux familles de ses enfants Mme Jeanine épouse Daniel Martinez, M. Jean Louis Arajol et son épouse Vanessa, à ses petits enfants et arrières, à tous ceux que ce deuil afflige nous adressons par notre chronique nos plus sincères condoléances.

Photo Mme Josette Arajol, née Figuères

17.02.2014

François Fabre nous a quittés

img018.jpgNotre village apprenait lundi 10 février le décès de M.François Fabre survenu à l’âge de 82 ans, en maison de retraite La Capounade à Lézignan-Corbières. Né à Fabrezan en 1931, ses années scolaires effectuées, il s’engagea à 14 ans dans la viticulture  Après son service militaire accompli en Tunisie, de retour au village, il sera employé à la propriété de M.Bouffet à Vaugelas, où il y restera jusqu’à sa retraite à l’âge de 60ans. Resté célibataire, après le décès de son père, il s’occupera de quelques vignes familiales de son jardin et sera un soutien à sa mère jusqu’à son dernier souffle. François, fut un homme tranquille, d’un tempérament modeste, d’une grande sympathie connaissant l’estime générale, restant le plus souvent dans le domaine familial  de ses frères et neveux.

Ses obsèques religieuses ont été effectuées en l’église St-Vincent jeudi 13 février, suivies de son inhumation au caveau familial dans le cimetière local. Par notre chronique nous présentons à sa famille Mme Solange Vve René Fabre (Fabrezan),  M.et Mme Etienne Fabre (Villeneuve sur Lot), à  ses neveux et nièces M. Mme Claudine Garrigues (Castelnau Monratier Lot) et leurs enfants, Mme Denise Fabre ses filles et son compagnon Yvain Lehuède (Fabrezan) ainsi qu’à tous ceux que ce deuil afflige, nos plus sincères condoléances.

Photo : M.François Fabre

20.01.2014

Henri Marty nous a quittés

MARTY H 07 03 2.JPGBien que né en 1928  à La Fraissinède, Commune de Montlaur, Henry Marty et ses parents sont venus s’installer l’année suivante à Fabrezan dans la viticulture. C’est avec tristesse que nous apprenions mardi soir 14 janvier, son décès survenu après quelques mois de maladie à l’âge de 85ans. Après son enfance fabrezanaise, il s’intégra dans la viticulture familiale qu’il exploita jusqu’à sa retraite en 1990. Henry avait participé à la vie locale, dans l’équipe de rugby ASF XV, à l’union bouliste jeu lyonnais. Il se mariera en 1976 avec une de ses vendangeuses andalouses Rosa Roméro Guevara, (venant de Velez-Rubio, Alméria) .Homme sérieux et travailleur d’une grande sympathie, il fut durant quelques années administrateur à la Cave Coopérative de Fabrezan, son départ laissera auprès de tous ceux qui l’ont côtoyé d’immenses regrets.

A son épouse Rosa, aux familles de ses neveux Mme Roselyne épouse Gérard Laval (Villerouge la Crémade), Mme Vve Françoise Boffelli ses enfants et petits enfants, M. et Mme Claude Boffelli leurs enfants et petits enfants (tous fabrezanais),  à ses proches cousins d’Andalousie, famille Diego Hérédia, à tous ceux que ce deuil afflige nous présentons par notre chronique nos plus sincères condoléances.

Ses obsèques religieuses en l’église St-Vincent ont eu lieu vendredi 17 janvier suivies de son inhumation au cimetière de Fabrezan où de nombreux parents et d’amis ont tenu à lui dire un dernier adieu.

Photo M. Henri Marty

29.12.2013

Pauline Pelous nous a quittés

 

 

img004.jpgNous apprenions avec tristesse  lundi 23 décembre, le décès à son domicile de Mme Pauline Pelous, née Mercadier, survenue à l’âge de 90 ans.

Pauline de souche fabrezanaise, née à Fabrezan en avril 1923, fut mariée en 1943 à Henry  Pelous ouvrier viticole. Sa vie durant, mère au foyer, elle l’a consacrée à élever ses  cinq enfants, dont l’un des jumeaux Alain décéda à l’âge de 25 ans. Pauline était d’une extrême gentillesse, n’hésitant pas à rendre de nombreux services à  ses amis ou voisins.

Par notre chronique nous présentons aux familles de ses enfants M. Mme Michel Pelous (Millas PO) leurs enfants Jérôme et Eve, M.Mme Nicole Pons (Fabrezan) leurs enfants Fabien et Aude, M.Mme Gérard Pelous (Fabrezan)  leurs enfants Rémy et Flavien, Melle Mireille Pelous (Perpignan), ainsi qu’aux familles dont ce deuil éprouve,  nos plus sincères condoléances

Ses obsèques religieuses ont eu lieu vendredi 27 décembre suivie de son inhumation au cimetière local, où de nombreux parents et amis ont tenu à lui présenter leur dernier adieu

Photo Mme Pauline Pelous née Mercadier

08.12.2013

Charles Boulbet dit « Nono » nous a quittés

BOULBET C 12 07.jpgLe dernier jour de Novembre notre village apprenait avec tristesse le décès de Charles Boulbet, survenu à l’âge de  83 ans après de longs mois de maladie. Communément appelé Nono, par marque de sympathie, il était né à Limoux et dès l’âge de 14 ans fut employé comme mécanicien de machines à coudre aux Etablissements Myris. En 1947 travaillant chez un primeur à Fabrezan, il fera connaissance de celle qui deviendra son épouse 2 années plus tard Melle Jeanine Fournier. Employé dans la viticulture et à une entreprise agricole, il s’occupera parallèlement du café de l’Union de ses beaux parents. Après la naissance de leurs deux enfants Marie Martine en 1950 et Bernard en 1952 ce n’est qu’en 1966 qu’il se rendront propriétaire du Grand Café qu’ils gèreront jusqu’en 1977 pour changer cette année là dans la création d’un bureau de tabac qu’ils gèreront douze années durant. Ce n‘est qu’en 1989 qu’ils pourront profiter de leur retraite. D’un tempérament agréable, d’une franche amabilité avec tous ceux qu’il fréquentait, (clientèle et amis) il laissera autour de lui d’immenses regrets.

A son épouse Jeanine, aux familles de ses enfants Bernard (Fabrezan), et Martine épouse Georges Théophile, de son petit fils Sébastien et son épouse Christelle, ses arrières  petits enfants Lola et Léo (domiciliés à La Réunion) aux familles de ses sœurs (famille Boulbet) et  belles sœurs (Rey et Navarre) ainsi qu’à tous ceux que ce deuil afflige nos plus sincères condoléances. De nombreux parents et amis sont venus lui dire un dernier adieu lors de la cérémonie religieuse mardi 3 décembre suivie de sa crémation à Trèbes, son urne fut placée jeudi 5 au columbarium du cimetière fabrezanais.

Photo : Charles Boulbet dit Nono

07.12.2013

Une interprétation sur deux sépultures locales au même instant

Deux sépultures l’une civile, l’autre religieuse suivie de crémation le même jour à la même heure (11h) à Fabrezan en ce mardi 3 décembre 2013 est sûrement un fait exceptionnel qui peut être n’a jamais eut lieu dans les annales locales. Sans vouloir  épiloguer sur ce sujet, n’aurait-il pu y avoir, après concertation préalable, simplement un décalage horaire d’une simple heure lequel aurait permis à certaines personnes âgées, apparentées ou amies des deux familles endeuillées, de se recueillir plus profondément auprès des deux cercueils de Manuel Guisard et Charles Boulbet, qui séparément furent accompagnés après les cérémonies à reposer en paix au cimetière local.