17.03.2016

Guy Sicre Président local de la Fnaca n'est plus

SICRE Guy 12 07.jpgFigure emblématique fabrezanaise, né  en Sept. 1938 à Fabrezan, Guy Sicre s’est effondré à son domicile subitement dans la nuit de dimanche 13 mars 2015.

A 1h00 du matin, son épouse Mimie, lance un appel aux pompiers locaux qui arrivent rapidement, après une heure d’effort pour sa réanimation, deux praticiens spécialisés de Narbonne appelés ne pourront faire mieux également.

Guy, maçon de métier, fut affecté à Auch en janvier 1956 pour son service militaire, qui le dirige aussitôt en Algérie, à Constantine, et le maintiendra sous les drapeaux jusqu’au 24 janvier 1959. Cette année là, il adhèrera à la FNACA, et prendra pour épouse Emilie Linueza prenant domicile à Lézignan-Corbières 2014.03-mars) 19 006.jpg

1989, le couple s’installera dans son village natal, et Guy, porte drapeau sera sollicité par son ami André Py, pour occuper le siège de la présidence locale de la FNACA. Dévoué, sérieux, rendant de nombreux services, Guy d’une très grande sympathie sera par son entourage très considéré. A son actif sur le plan local, avec ses adhérents, il fera installer en janvier 2010, une stèle souvenir « Espace 19 mars 1962 Cessez le feu en Algérie ». Chaque année  il commémorait cette date, donnant lecture du message du secrétaire d’Etat. En 2014 il organise le Congrès Départemental de la Fnaca de l’Aude à Fabrezan. Ces jours derniers, il avait à cœur l’organisation  de  l’anniversaire du 19 mars 1962.

Son estime générale a de tout temps influencé sur sa popularité. Par nos colonnes, nous présentons à son épouse Emilie, aux familles de ses beaux frères Jean Claude Linueza et son épouse Claudine Maillot , leur fils Christophe,  à sa belle sœur Rose Marie épouse Gérard Gemour  leur fille Marie Laure ( Tours) à tous ceux que ce deuil afflige nos plus sincères condoléances.

Ses obsèques religieuses, mardi 15 mars, suivies de son inhumation au caveau familial ont été accompagnées par de nombreuses délégations audoises de la Fnaca, de parents et de ses nombreux amis, lesquels ont tenu à lui rendre un dernier hommage.

2010.01.30 015.jpg

 PS- Mme Isabelle Géa, maire de Fabrezan, nous fait connaître que la commémoration du Cessez le feu en Algérie du 19 mars 1962, aura bien lieu ce jour du 19 mars 2016 à 18h30 et qu’un hommage, dû à Guy Sicre pour son dévouement pour la Fnaca, lui sera rendu, lors de la remise de gerbe au Monument aux Morts.

Photos 1- Guy Sicre.  2- Guy donnant lecture du message du secrétaire d'Etat, au Monument aux Morts. 3- Souvenir 2010: Inauguration de la stèle à Fabrezan, en commémoration du cessez le feu en Algérie 19 mars 1962 

17.02.2016

Ceux qui nous ont quittés

 

Jeudi 11 février avaient lieu à Vernet les Bains les obsèques religieuses de M.Yves Serres, retraité plombier, survenu à l’âge de 79 ans. Yves né à Fabrezan en 1937 avait fait toute sa jeunesse, prenant pour épouse après ses années de guerre d’Algérie une fabrezanaise Louisette Garros actuellement décédée. Par notre chronique nous présentons à la famille de son fils Daniel, son épouse Marie Martine, et leurs enfants Julien et Emilie (Vernet PO) aux familles fabrezanaises de sa belle sœur Simone veuve Charles Serres, et famille Francès Guy (Narbonne) nos sincères condoléances.

                                             ______________

 

Samedi 13 février, de Capendu avaient également lieu les obsèques de Mme Antoinette Moréno survenue à l’âge de 93 ans. Antoinette avait vécu plus d’une quarantaine d’années à Fabrezan, s’étant ensuite domiciliée à Capendu où résident deux de leurs enfants Marie Ange épouse Combrié, et Jacques Moréno, son autre fille, Elisabeth, épouse Sire Régis domiciliés à Fabrezan. A ceux-ci, et leurs familles, enfants et petits enfants, nous présentons nos condoléances et l’expression de notre vive sympathie.

03.02.2016

Paulette Miron née Armingaud nous a quittés

 

MIRON P.01.2016-..jpgNous apprenions lundi 25 janvier le décès de Mme Paulette Miron, née Armingaud, survenue à l’âge de 86ans. Née à Fabrezan le 2 janvier 1930, elle effectua toute sa jeunesse dans son village natal et s’y maria en 1952 avec un fabrezanais Antoine Miron, viticulteur. L’année suivante, ils s’installèrent à Ferrals les Corbières pour travailler à la propriété Cros. Dans les années 60, après la naissance de leur fille Françoise, Antoine fut nommé comme régisseur à la campagne de Caraguilles.

Veuve, Paulette résida jusqu’à ses derniers jours à Ferrals les Corbières, où ses obsèques religieuses eurent lieu mercredi dernier, son inhumation ayant eu lieu au cimetière de Fabrezan, où de nombreux parents et d’amis ont tenu à l’accompagner.

Paulette d’une grande sympathie a été très estimée de tous ceux qui l’ont fréquentée.

A la famille de sa fille épouse Bernard Béziat (Narbonne) à ses petits enfants Marion, et arrières Thais, Guillaume, et Lyla, aux familles fabrezanaises de son frère René Armingaud, de sa belle sœur Marie, (veuve de son frère jumeau Antoine), à tous ses nombreux neveux et nièces (familles Bissières, Laurent et Miron) nos plus sincères condoléances.

Photo Paulette dans les années 1980

29.01.2016

Ceux qui nous ont quittés

De Cazères (HG), nous avons appris le décès de M. André Verdié, (dénommé familièrement Dédé), survenu à l’âge de 85ans, compagnon depuis plus d’une trentaine d’années, de notre compatriote Jacquie Martre, il s’était intégré à notre localité, par sa sympathie, son caractère jovial et son amabilité, participant à de nombreuses manifestations locales.

Par notre chronique, nous présentons à ses filles Marie-Hélène, Cathy et Isabelle, à sa compagne Jacquie, aux familles fabrezanaises Belvèze, Deleigne)  éprouvées par ce deuil nos plus sincères condoléances et  l’expression de notre vive sympathie. Ces obsèques religieuses et son inhumation dans le caveau familial, ont été célébrées pour la St-Vincent à Cazères (HG)

09.01.2016

Roger Diaz nous a quittés

DIAZ  2012.jpgVillerouge la Crémade.

C’est avec tristesse que nous apprenions en ce début d’année le décès de notre compatriote Roger Diaz survenu à l’âge de 75ans après avoir subi ces dernières années des problèmes de .

 santé.

Roger attaché à Villerouge s’était lancé dès l’adolescence dans la viticulture auprès de son père, régisseur d’une propriété locale. Marié en 1962 à Andrée Planque (Ferrals), il continuera son rôle de viticulteur, pour prendre à son compte à 45 ans, l’exploitation viticole jusqu’à sa retraite. Son activité autre la vigne était consacrée à son jardin, mais une passion l’animait depuis son jeune âge, la chasse. Il s’y consacrait avec toute son âme, dans l’organisation et aussi la gestion de la société locale, sacrifiant de son temps en toute occasion.

Son tempérament d’homme généreux, dévoué, d’une grande activité, lui avait permis de lutter contre sa maladie jusqu’à son dernier souffle. Par sa grande sympathie, sa disparition laissera autour de ses proches et ses nombreux amis d’immenses regrets. Nous présentons par notre chronique à sa veuve Andrée, à la famille de sa fille Muriel épouse Frédéric Eeckhout ( exploitants viticoles), à sa petite fille Laetitia Eechkout actuelle trésorière du Frjep à Fabrezan, ainsi qu’à tous ceux que ce deuil afflige nos condoléances attristées et l’expression de notre vive sympathie. Ses obsèques religieuses ont eu lieu lundi 4 janvier suivies de son inhumation au  cimetière de Villerouge la Crémade où de très nombreux amis ont tenu à lui rendre un dernier hommage.

Légendes photos 1- Roger Diaz

2-avec ses amis chasseurs une de ses dernières journées de lâcher de gibier.

 

IMG_0001.jpg

25.12.2015

Maître François Bories nous a quittés

download_20151221_114723.jpegMardi 22 décembre, une foule de parents et d’amis accompagnait à sa dernière demeure au cimetière de Fabrezan, après ses obsèques religieuses, M. François Bories, décédé subitement en son domicile à l’âge de 68ans. Né à Béziers en 1947, après ses études universitaires à Montpellier, il avait fondé son cabinet notarial à Villeneuve les Béziers, où il exerçait aux veilles de sa mort. Avec son épouse Jacqueline ils géraient le domaine viticole des Olieux, et avec ses enfants s’étaient investis en Juin dernier, dans le domaine oenotouristique Paul Huc dans la localité. A Béziers il s’occupait activement au Foyer des Jeunes Travailleurs. Il prévoyait dans les prochains jours à participer au projet d’aménagement de la Tour Mérovingienne fabrezanaise venant d’être acquise par la Municipalité dans ces derniers mois. Homme actif, d’une grande amabilité sa disparition laissera autour de lui d’immenses regrets. Par notre chronique locale, nous présentons à sa mère Mme Renée Bories, à son épouse Jaqueline, née Chiffre, aux familles de ses enfants, Pierre Bories, son épouse Isabelle, leurs enfants Hippolyte, Capucine, Aristide et Capucine, - Aude Bories, son époux Christophe Parra, leurs enfants Bernard et Isabelle, - Florence Bories, tous nos compatriotes, ainsi qu’aux parents et alliés éprouvés par ce deuil, nos condoléances attristées et l’expression de notre vive sympathie. Photo : Maître François Bories

27.11.2015

Jean Bergès nous a quitté à 70 ans

BERGES J 06 03.JPGNotre village apprensait dimanche 22 novembre avec une profonde tristesse le décès de Jean Bergès qu’une cruelle maladie a ravi à l’affection des siens à l’âge de 70ans. Dénommé Jeannot par une grande part de notre population, était fils des regrettés M.et Mme Paul Bergès ex-pharmaciens locaux. Après sa scolarité à Fabrezan, il continue ses études dans une école de viticulture, pour reprendre le vignoble dans la succession de ses parents et arrières grands parents. Après son mariage avec Marie José Rouch (Ferrals) et s’intègrera dans la vie d’associations locales. (Fondation de l’association Art et Environnement pour l’amélioration de la Chapelle de Notre Dame, trésorier à la Boule Fabrezanaise de Pétanque qu’il pratiquera avec cœur et entrain jusqu’en 2014 parfois durant des soirées douces mais hivernales). Jeannot connaissait l’estime générale, généreux, serviable, jamais contrariant il ne pouvait être pour ceux qui le fréquentaient assidûment qu’un grand ami. Par notre chronique nous présentons à son épouse Marie José, à leur fille Marie Laure, à la famille de leur fils Jean Philippe, son épouse Sandrine, leurs deux enfants Clément et Nathan, aux familles de ses sœurs, Melle Marie Chantal Bergès, Mme Christiane née Bergès et son époux Jean Claude Lacroix, leurs deux filles Cathy et Marie, tous résidant à Fabrezan, nos plus sincères condoléances. Ces obsèques religieuses effectuées en l’église de Fabrezan mardi 24 novembre suivies de l’inhumation au caveau familial du cimetière local, par la présence d’une foule de parents et d’amis qui ont tenu à lui rendre un dernier hommage