12.07.2016

Néné Communay nous a quittés

COMMUNAY E 10 04 1.JPGeu  C’est avec tristesse que nous apprenions vendredi 9 juillet le décès de notre compatriote Edward Communay appelé communément Néné. Viticulteur en retraite, amoureux et passionné de la chasse il était d’une grande gentillesse très estimé et très populaire. Ses obsèques civiles ont lieu à Fontcouverte son pays natal lundi 11 juillet à 16.H30 ou de très nombreux parents et amis sont venus lui témoigner un dernier hommage.

Nous présentons nos plus sincères condoléances à son épouse Léonne née Martre, à son fils Didier (Carcassonne) aux familles de ses frères et soeurs Geneviève veuve Durand, Ghislain et Ginette (Fabrezan) ses beaux frères et belles sœurs : André Martre (St-Christol les Alès) Francine Veuve Prodocimi ( Castelnaudary), Thérèse Martre(Nîmes) ainsi qu’ à tous ceux que ce deuil afflige

07.04.2016

Figure emblématique fabrezanaise Robert Blanc nous a quittés

P1020120 (Copier).JPG

Bon voyage Robert…voilà ce que nous aurions pu répondre à l’annonce peu joyeuse de la disparition le 31 mars dernier, exilé volontaire à l’Île de la Réunion, ceci à la veille de souffler  ses  74 bougies. Robert a marqué sa vie durant, tous ceux qui l’ont approché : à commencer par ses camarades de classe  à Fabrezan,  qui se souviennent de ses blagues potaches, ou de ses coups de gueule de son père Edmond, appariteur local, lorsqu’il lui courrait après. Ou encore des générations d’élèves qu’il a formées en Algérie, après l’Indépendance, puis à Berlin au temps du Mur. C’était un passionné en tout, parfois même excessif, soit dans le bridge, où le rugby, malgré un manque de lien dans ses deux pratiques, l’esprit de stratégie et d’enjeu  enthousiasmait ce gentlemen aux jeux de main. Pour lui, après le coup de sifflet final il aimait et se donnait entre copains aux joies de la 3ème mi-temps.

Robert a passé la fin de carrière d’instit dans l’Île de la Réunion, avec une liberté de corps et d’esprit, qui lui allait comme un gant ainsi qu’à sa compagne, en aucun cas il ne portait de chaussures fermées. Privé de pratique au rugby comme joueur, il s’est spécialisé dans l’arbitrage, et fit partie des instances officielles du XV Réunionais. Au bridge sa vivacité d’esprit ne lui a jamais fait défaut, au point de le conduire à Pékin pour les premières Olympiades des jeux de l’Esprit.

Fabrezan c’était son village, celui de ses parents, de ses amis, souvent il profitait de ses congés pour y séjourner, profitant des fêtes locales pour s’exprimer par ses participations comme durant les Journées symboliques de 1900. Son parcours, sa belle course « good game » est un bel exemple sur lequel il est difficile d’écrire le mot Fin. Ne l’écrivons pas, ça lui aurait tellement fait plaisir de nous faire encore une bonne blague.

Par notre chronique nous tenons à présenter aux familles de ses enfants Sophie, (agent de voyage à Toulouse), Cécile (professeur des écoles à l’Union 31), Stéphane (pizaïolo à Fabrezan) à ses petits enfants, Chiara, Jeanne, Marius, Alric et Paula), ainsi qu’aux parents et alliés affligés par ce deuil, nos plus sincères condoléances. Son incinération a eut lieu le 4 avril, à La Sabine (La Réunion), suivie de la dispersion de ses cendres dans l’Océan Indien.

30.03.2016

Mme Yvette Subias nous a quittés

IMG_2370.JPGLe 26 Mars 2016, nous apprenions de Treilles en Gatinais (45) le décès subit de Mme Yvette

 (Veuve André Estrade Fabrezan) généralement connue à Fabrezan sous le nom de Mme Subias. Née  à Salles de Belves (Dordogne) en 1930, elle était venue avec son mari prendre l’épicerie  à Fabrezan, l’Abeille Audoise qu’ils ont exercé durant près de 40années. A sa retraite en 1995, elle s’était retirée à Narbonne et venait très souvent à Fabrezan, chez des amis participant aux animations d’associations locales.

Elle est décédée subitement chez son fils Patrick (retraité des finances publiques), domicilié à Treilles en Gatinais (45 Loiret).

Par notre chronique nous présentons à son fils et son épouse Eliane née Azéma (native de Fontcouverte), à leurs deux filles Sandrine et Virginie, ainsi qu’aux parents et alliés, nos plus sincères condoléances. Ses obsèques auront lieu à Treilles en Gâtinais, suivie de son incinération le jeudi 31 mars dans la plus stricte intimité.

17.03.2016

Guy Sicre Président local de la Fnaca n'est plus

SICRE Guy 12 07.jpgFigure emblématique fabrezanaise, né  en Sept. 1938 à Fabrezan, Guy Sicre s’est effondré à son domicile subitement dans la nuit de dimanche 13 mars 2015.

A 1h00 du matin, son épouse Mimie, lance un appel aux pompiers locaux qui arrivent rapidement, après une heure d’effort pour sa réanimation, deux praticiens spécialisés de Narbonne appelés ne pourront faire mieux également.

Guy, maçon de métier, fut affecté à Auch en janvier 1956 pour son service militaire, qui le dirige aussitôt en Algérie, à Constantine, et le maintiendra sous les drapeaux jusqu’au 24 janvier 1959. Cette année là, il adhèrera à la FNACA, et prendra pour épouse Emilie Linueza prenant domicile à Lézignan-Corbières 2014.03-mars) 19 006.jpg

1989, le couple s’installera dans son village natal, et Guy, porte drapeau sera sollicité par son ami André Py, pour occuper le siège de la présidence locale de la FNACA. Dévoué, sérieux, rendant de nombreux services, Guy d’une très grande sympathie sera par son entourage très considéré. A son actif sur le plan local, avec ses adhérents, il fera installer en janvier 2010, une stèle souvenir « Espace 19 mars 1962 Cessez le feu en Algérie ». Chaque année  il commémorait cette date, donnant lecture du message du secrétaire d’Etat. En 2014 il organise le Congrès Départemental de la Fnaca de l’Aude à Fabrezan. Ces jours derniers, il avait à cœur l’organisation  de  l’anniversaire du 19 mars 1962.

Son estime générale a de tout temps influencé sur sa popularité. Par nos colonnes, nous présentons à son épouse Emilie, aux familles de ses beaux frères Jean Claude Linueza et son épouse Claudine Maillot , leur fils Christophe,  à sa belle sœur Rose Marie épouse Gérard Gemour  leur fille Marie Laure ( Tours) à tous ceux que ce deuil afflige nos plus sincères condoléances.

Ses obsèques religieuses, mardi 15 mars, suivies de son inhumation au caveau familial ont été accompagnées par de nombreuses délégations audoises de la Fnaca, de parents et de ses nombreux amis, lesquels ont tenu à lui rendre un dernier hommage.

2010.01.30 015.jpg

 PS- Mme Isabelle Géa, maire de Fabrezan, nous fait connaître que la commémoration du Cessez le feu en Algérie du 19 mars 1962, aura bien lieu ce jour du 19 mars 2016 à 18h30 et qu’un hommage, dû à Guy Sicre pour son dévouement pour la Fnaca, lui sera rendu, lors de la remise de gerbe au Monument aux Morts.

Photos 1- Guy Sicre.  2- Guy donnant lecture du message du secrétaire d'Etat, au Monument aux Morts. 3- Souvenir 2010: Inauguration de la stèle à Fabrezan, en commémoration du cessez le feu en Algérie 19 mars 1962 

17.02.2016

Ceux qui nous ont quittés

 

Jeudi 11 février avaient lieu à Vernet les Bains les obsèques religieuses de M.Yves Serres, retraité plombier, survenu à l’âge de 79 ans. Yves né à Fabrezan en 1937 avait fait toute sa jeunesse, prenant pour épouse après ses années de guerre d’Algérie une fabrezanaise Louisette Garros actuellement décédée. Par notre chronique nous présentons à la famille de son fils Daniel, son épouse Marie Martine, et leurs enfants Julien et Emilie (Vernet PO) aux familles fabrezanaises de sa belle sœur Simone veuve Charles Serres, et famille Francès Guy (Narbonne) nos sincères condoléances.

                                             ______________

 

Samedi 13 février, de Capendu avaient également lieu les obsèques de Mme Antoinette Moréno survenue à l’âge de 93 ans. Antoinette avait vécu plus d’une quarantaine d’années à Fabrezan, s’étant ensuite domiciliée à Capendu où résident deux de leurs enfants Marie Ange épouse Combrié, et Jacques Moréno, son autre fille, Elisabeth, épouse Sire Régis domiciliés à Fabrezan. A ceux-ci, et leurs familles, enfants et petits enfants, nous présentons nos condoléances et l’expression de notre vive sympathie.

03.02.2016

Paulette Miron née Armingaud nous a quittés

 

MIRON P.01.2016-..jpgNous apprenions lundi 25 janvier le décès de Mme Paulette Miron, née Armingaud, survenue à l’âge de 86ans. Née à Fabrezan le 2 janvier 1930, elle effectua toute sa jeunesse dans son village natal et s’y maria en 1952 avec un fabrezanais Antoine Miron, viticulteur. L’année suivante, ils s’installèrent à Ferrals les Corbières pour travailler à la propriété Cros. Dans les années 60, après la naissance de leur fille Françoise, Antoine fut nommé comme régisseur à la campagne de Caraguilles.

Veuve, Paulette résida jusqu’à ses derniers jours à Ferrals les Corbières, où ses obsèques religieuses eurent lieu mercredi dernier, son inhumation ayant eu lieu au cimetière de Fabrezan, où de nombreux parents et d’amis ont tenu à l’accompagner.

Paulette d’une grande sympathie a été très estimée de tous ceux qui l’ont fréquentée.

A la famille de sa fille épouse Bernard Béziat (Narbonne) à ses petits enfants Marion, et arrières Thais, Guillaume, et Lyla, aux familles fabrezanaises de son frère René Armingaud, de sa belle sœur Marie, (veuve de son frère jumeau Antoine), à tous ses nombreux neveux et nièces (familles Bissières, Laurent et Miron) nos plus sincères condoléances.

Photo Paulette dans les années 1980

29.01.2016

Ceux qui nous ont quittés

De Cazères (HG), nous avons appris le décès de M. André Verdié, (dénommé familièrement Dédé), survenu à l’âge de 85ans, compagnon depuis plus d’une trentaine d’années, de notre compatriote Jacquie Martre, il s’était intégré à notre localité, par sa sympathie, son caractère jovial et son amabilité, participant à de nombreuses manifestations locales.

Par notre chronique, nous présentons à ses filles Marie-Hélène, Cathy et Isabelle, à sa compagne Jacquie, aux familles fabrezanaises Belvèze, Deleigne)  éprouvées par ce deuil nos plus sincères condoléances et  l’expression de notre vive sympathie. Ces obsèques religieuses et son inhumation dans le caveau familial, ont été célébrées pour la St-Vincent à Cazères (HG)