18.02.2017

Portrait: le dynamisme d’une enfant du pays Marie Laure BERGES

                      2013. (juin) 09 004.jpg Du scolaire à la vie civile

Marie Laure Bergès est née à Fabrezan en mars 1985 d’une vieille famille locale, elle vibre de son enthousiasme en plusieurs domaines, culturel, sportif ainsi qu’au service Civique pour la population.

190 1990 1991.jpg

(Photo 1- 2ème  en h. à dr. )Son éducation scolaire, de la maternelle avec Mme Blasco, a été suivie par Mme Ramajo, Mme Teissier, sous la direction de Mme Vergnes. Après son brevet d’études, elle s’inscrit à l’école Charlemagne à Carcassonne pour y apprendre l’horticulture, pour être ensuite dirigée vers le BAC « pro » qu’elle obtiendra avec succès à Rivesaltes (PO). En complémentarité elle ira à Théza (PO) pour y décrocher son BTS commercial.

Elle fera son premier apprentissage dans la vie active à la conserverie Esquine de Douzens (Aude), puis après un séjour à la propriété viticole familiale, elle sera à nouveau dans le commercial employée dans une Grande Surface Lézignanaise où elle travaille actuellement.

                        Sportive sur plusieurs angles.

Ses premières sorties scolaires l’ont emmenée à connaître les joies de la natation en piscine à Capendu, puis le tennis sur le plan local, elle développera son amour pour l’équitation au centre Lézignanais. Tout cela lui procurera certains plaisirs sportifs sans toutefois la diriger dans un choix définitif.

C’est alors qu’avec la connaissance d’amis au judo club lézignanais, elle rencontrera Claude qui sera son premier professeur de judo qui va la mettre sur les rails du succès. Marianne et Jean Asperge après lui avoir fait passer les premières ceintures l’emmèneront à la célébrité de tout judokas à la ceinture noire. En 2008 elle décochera le summum de sa carrière sportive : son Diplôme 1er dan.(Photos 2 et 3 sa ceinture son diplôme)

2009.06.10.JPGmarie laure berges.jpg

Arrêtant là son judo, elle plongera en 2009 dans le club local équipe féminine de Handball durant 2 années et depuis 6 ans elle a intégré le club Trèbes-Puichéric où elle exerce son poste de gardienne de but (contre les équipes de même promotion (Audoises, catalanes, héraultaises et gardoises).(photo 4 dans l'équipe de Trèbes comme gardienne)

article.jpg

                           Son engagement dans le volontariat du service civique

Dès sa première jeunesse son option prioritaire, son grand père pharmacien local, l’ayant peut être involontairement, conditionnée dans un engagement de soutien aux gestes qui sauvent ou pour des actions de solidarité. Elle s’engagera dans les SPV (sapeurs pompiers volontaires) sous la direction du chef de corps Eric Marcérou. Marie Laure aura à cœur tout ce qui contribuera aux actions de prévention, prévision, formation pour la sauvegarde des personnes des biens et de l’environnement en renfort également aux services de secours

Elle a toujours eu conscience de la situation d’urgence ou de crise se sentant en elle même toujours dans le volontariat du service. Actuellement elle a obtenu son grade de sergent, occupant le poste de chef d’équipe sous la direction du chef de corps Jean Pierre Garel.(Photo 5 et 6)2009.03.05 005.jpg06.12..08 004.jpg

Nous ne pouvons que lui adresser toutes nos félicitations et compliments

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.