20.11.2016

Soirée Amazone de tir à l’Arc (additif)

Un président satisfait qui nous communique et tient à remercier l’action de laFFTA

2016.11.15 tir a l'arc (6).JPG(PHOTO: Le Président Daniel LANFRANCHI)

D’après la légende et la mythologie Grecque, les Amazones étaient un peuple de femmes guerrières. Armées d’Arcs et de boucliers, elles chevauchaient leur monture, équipées d’un casque, leurs vêtements et leurs ceintures étaient en peaux de bêtes sauvages.

La genèse du nom de la soirée

Le club Arc de Fabrezan n’a pas eu l’opportunité de l’action FFTA, « le Tir à l’Arc au Féminin », prévue entre le 1er mars et le  5 juin 2016. La période d’étude de la FFTA étant passée, nous ne pouvions pas utiliser les mêmes termes  de l’action de découverte auprès des femmes; nous avons positionné  la nôtre : « après les vendanges, entre les olives et la taille ». Sur 7 archers de ce club, 4 sont en activité dans le milieu agricole, 2 en retraite, ce sont les saisons qui règlent nos agendas.

Pourquoi le nom Amazone ? Nos archers sont aussi des observateurs, ils savent reconnaître la combativité des femmes, leur sacrifice (elles gèrent leur métier, la maison, les enfants….), il leurs reste peu de temps pour entretenir leur forme physique. Ne dit-on pas que les Amazones se mutilaient un sein pour tirer à l’Arc.

L’analogie était faite.

Pourquoi en soirée : la réponse est dans le paragraphe précédent : nos archers ne sont disponibles qu’après 20h00, aux heures d’entraînement du club. Réellement, on attendait une vingtaine de féminines, accompagnées pour la plupart.

Dés 19h30, tous les archers du club étaient présents à la salle Multisports, lieu d’entraînement du club.

Mise en place d’une table de réception, de 4 chevalets portant paillon et blason.  A 20h00, Point de doute, point d’inquiétude, encore moins de stress sur les possibilités d’échec de cette soirée. Il faut reconnaître là, les principes même de la réussite de la compétition sportive.

Et puis le premier couple arrive, inconnu du club. Ils viennent d’un autre village, Madame veut essayer. C’est parti, on est au pied de l’édifice. Pendant cette première demi-heure un flot continu se presse dans le hall d’entée.

A 20h30, après  la diffusion des mots de bienvenue du Président du club, elles étaient au moins 40 volontaires pour être sur la photo, mais combien étaient en retrait, combien d’accompagnants ? Pour faire court, nous étions face à environs 90 personnes qui désiraient voir, essayer et s’amuser. Nous venions de réussir la première partie de la soirée : la finalisation de l’invitation qui dépassait largement nos espérances. C’était encore une réussite.

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.