25.09.2016

Sur la route des cigognes

IMG_2662.JPG

Fabrezan a été pour cette cigogne blanche une étape de repos, où durant un bonne partie de l’après midi de jeudi 22 septembre 2016 elle a pris un long repos et à l’heure ou nous écrivons ces lignes y aura sûrement passé la nuit sur l’angle Nord Ouest de notre clocher

Ces oiseaux migrateurs, quittent leur site de reproduction pour se rendre dans leurs quartiers d’hiver. La majorité des individus part vers le Sud par le couloir rhodanien, franchissant la barrière pyrénéenne à son extrémité catalane puis rejoint Gibraltar en traversant l’Espagne.. Ainsi, avant l'arrivée de la mauvaise saison, au mois d'août, elle part vers les pays chauds. Les jeunes cigognes y restent 3 ans et reviennent dans leur région d'origine lorsqu'elles sont sexuellement matures. Les cigognes adultes, quant à elles reviennent chaque printemps. Contrairement aux idées reçues, la migration de la cigogne blanche n'est pas due à un refroidissement des températures mais à un manque de nourriture durant la mauvaise saison

Rappelons le fait divers une nuit d’octobre où quatre cigognes ont stationné ce jour là sur la tour de Fabrezan. Cette nuit là un fort orage s’est abattu sur les créneaux de la tour en tuant une et faisant des dégâts aux maçonneries.

Les commentaires sont fermés.