05.04.2016

Sables et graviers de l’Orbieu

 

Après la Grande Guerre 14.18, l’Orbieu était source de sables et graviers dont l’exploitant le plus important était l’Entreprise Lézignanaise Vilalta ; un concasseur se situait juste après le Pont sur l’Orbieu, route de St-Laurent. Il reste encore en ces lieux les fondations en béton d’un ensemble imposant dont nous avons publié dans notre chronique, il y a quelques années.

1956.SABLIERE.002.jpg

Photo: 1956 l'Entreprise Raymond Jové dans sa gravière à La Ferrière ( Fabrezan)

Pendant les années 36 à l’après 39/45 il y eu de petits tâcherons (Moréno, Ubach…) qui soit au Dévès, soit aux Scairels livraient sables ou graviers en plus faible quantité, pour les maçons locaux. Après 1950 ce fut Raymond Jové, propriétaire au lieu dit la Ferrière, qui se lança avec un matériel plus approprié, à exploiter une gravière, livrant des quantités plus conséquentes,       aux entreprises des villages voisins, région des Corbières et Hautes Corbières. Son commerce dura plus d’une dizaine d’années, alors que l’Entreprise Vilalta avait installé une nouvelle installation à Ferrals en amont du Pont. Ce fut ensuite, l’Entreprise Lézignanaise Boyer qui exploita également à la Ferrière ce genre d’exploitation avec dragline, pelle mécanique et une série de gros camions pour le transport. De nos jours les règlementations ne permettent plus ce genre d’extraction et commercialisation, laissant libre cours à cette rivière, qui par ses crues successives, modifie ses méandres, créant à son gré, affouillements de berges, accumulant à certains points des gravières non utilisables.

Les commentaires sont fermés.