13.02.2016

Un carnaval d’après guerre, en 1947

1947.03 carnaval.jpg

Il y avait eu durant les années précédentes, les privations dues à ces années là, dont nombreux nous ont quittés. On aime cependant à ouvrir l’album aux souvenirs, il génère en soi un brin de nostalgie, à nos jours il nous met en présence du changement inéluctable.

Cette année là, les chars se présentaient au départ devant un jury, afin de classer les trois premiers prix. Les chars étaient principalement tirés par des chevaux. Nous présentons ci-après « le refuge des enfants perdus » avec sous le pont (de g. à d) Jojo Fresquet, Pierre Béziat, André Tricoire ‘dans l’ombre) et François Laynet. A gauche propriétaire du cheval Léon Maury. Parmi la foule on peu reconnaître Lucienne Taudou (née Crèvefosse), François Fresquet. L’ambiance festive n’avait peut-être rien à envier à celle d’aujourd’hui, signalons cependant que la fête locale de janvier, était pour ces carnavaliers là, le départ de la mise en route pour la construction en secret de leur thème. Le Roi du carnaval avait pour nom Fabricius et après jugement, comme de nos jours, en subissait le même sort.

Les commentaires sont fermés.