25.09.2015

Un cépage d’autrefois le listan

Avant guerre 39/45 le vignoble régional était composé principalement de carignans, aramons, grenaches, terrés et autres pour la production de vins rouges et rosés. Les diverses parcelles du  vignoble (cave particulière et coopérative) avaient chacune des cépages mitigés (muscats, chasselas, cinseault etc..) incorporés pour consommation familiale. En 1945, quelques propriétaires se sont investis dans les blancs, certains commercialement pouvaient se vendre en raisin de table. Ce fut le cas pour une parcelle sise entre la Nielle et l’Orbieu d’un cépage blanc, le listan. Celui-ci primeur et producteur à plus de 100hl/ha fut exploité par un propriétaire local en raisin de table, lequel se mettant en concurrence avec le chasselas Héraultais fut déclassé dans les années 55/58 et interdit à la vente sur les marchés, la vendange fut alors amenée les années suivantes en vin de pays à la cave coopérative de Fabrezan pour la production de vin blanc. A savoir que cette parcelle plantée en 1945 fut entièrement dévastée par les inondations de la Nielle en 1999.

 

 

img108.jpg

Trouvé dans nos documents anciens, nous tenons à présenter par ce document, le petit fils du propriétaire présentant en 1960 un beau raisin de près d’1 kilo, 800 n’ayant plus place sur le marché des raisins de table, mais qui avait des qualités gustatives, d’un cépage producteur qui comme l’aramon sont actuellement classés dans les mis de côté.

Les commentaires sont fermés.