23.05.2015

Elles étaient si jolies cette année là

En l’an 2015 les jeunes d’aujourd’hui ont-ils le même comportement que ceux des anciens temps : non, l’évolution a joué sur les comportements, ce qu’on possède actuellement, n’existait pas au milieu du vingtième siècle.

 

filles de fêtes.jpg

 

                                      Parlons de cette année 1960

C’était pour la fête locale d’été, copains et copines formaient des groupes dont l’amitié a perduré jusqu’à nos jours. Sur ce document, six copines « comme nous, a dévoilé Josette, nous étions une super bande d’amis, mon vrai copain au centre Francis (16ans cette année là) devint et est à ce jour mon mari. Nos belles années avec l’insouciance de nos 17, 18 ans n’a jamais altéré notre solide amitié qui nous unit encore.»  Leur tenue festive, robes et chapeaux pour la circonstance était admirative, le « costar » pour les garçons prévalait sur le laisser-aller de rave partie de notre époque. Aujourd’hui ce groupe a franchi le cap de « grands parents » leur seul regret n’est il pas que « nostalgie ».

Sur notre document joint, nous vous les présentons ; de g.à d : Francine Alleman (épouse Oustry), Rose-Marie Blanc, Michèle Alquier (épouse Blay), le couple Josette Martre (épouse Belvèze), Jeanine Périllous (épouse Garel),  Annie Laynet (épouse Fournier).. 

Les commentaires sont fermés.