17.05.2015

Fabrezanais enracinés (2ème volet) : couple Henri et Jeanne Navarre

Nous avons lancé dernièrement un article concernant les couples fabrezanais actuels de nos jours, étant nés, mariés, vivant à Fabrezan et ayant leurs ancêtres en leur dernière demeure au cimetière local.

Ils sont peu nombreux à Fabrezan ‘village), quelques couples seulement dans cette situation. Dans notre précédente chronique  nous avons cité, le plus âgé à ce jour, Louis et Jeanine Oncins.  Nous nous penchons aujourd’hui sur le couple octogénaire, Henri et Jeanne Navarre (familièrement appelée Jaja.).

 

Navarre.jpg

 

Jaja, née le 25 mars 1934 à Fabrezan, de Lucie et Augustin Fournier, anciens propriétaires du café  de l’union, a épousé le 20 octobre 1955 devant le maire M.Bouffet, Henri Navarre, né le 21 juin 1930 de Félicie et Louis artisan maçon local.

                                De 1956 à la retraite en 1990

En mars 1956, Henri fera un stage de six mois à Meaux comme technicien géomètre, il descendra dans le midi en 1957 pour son embauche dans une entreprise de construction de conduite forcée pour centrale électrique à l’Hospitalet (PO). En 1958 il remontera accompagné de son épouse en région parisienne pour prendre domicile à Antony (92), où il est nommé dessinateur dans une entreprise de construction de souterrains en travaux publics. De 1959 à 1962, naîtront leurs trois enfants Véronique, Nathalie et Bruno. En 1971 un concours de projeteur en méthode TP va leur valoir un déménagement en ville de Lyon. Henri sérieux et passionné par sa nouvelle affectation réalisera durant près de 19 années au service de la Société parisienne d’industrie électrique, différentes études (ouvrages d’art, barrages, sur le Rhône etc..) jusqu’en Juin 1990 où il fera valoir ses droits à la retraite.

Pris par l’amour du Pays natal, le couple viendra s’installer à Fabrezan dans leur maison quartier St-Marc (projetée et construite en 1972 à cette intention).

Quant à son épouse Jaja, sa vie sera principalement effectuée comme mère au foyer, ayant été seulement durant deux années (58/59),  employée dans un laboratoire pharmaceutique à Antony.

Question à Henri : Vos meilleurs souvenirs dans ces 75 dernières années ? Mes copains de jeunesse scolaires et sportives, (Champion académique en 194, de la Région avec le lycée de Carcassonne en rugby à XIII contre les catalans), ma passion, la  pêche dans l’Orbieu et la Nielle, le retour au Pays avec l’esprit libre de retraité.

Avez-vous des projets ? : Oui, profiter de nos 5 petits enfants (4 actuellement en région Lyonnais) et si la santé nous le permet effectuer d’un voyage, aller chez notre 4ème Arthur (chargé d’affaires dans les Energies Renouvelables) en résidence en Australie.

 

Les commentaires sont fermés.