07.04.2015

Le jeu des capitales, jeu de billes d’autrefois

Nous remontons une fois encore dans le temps, à l’époque où les enfants étaient loin de connaître les consoles, les portables et tous les annexes qui les comblent de nos jours. Quelques uns avaient tout juste leur bicyclette, leurs jeux variaient entre les billes, les quilles et les boules. A vrai dire ce temps se situait avant et pendant la guerre 39/45.

                                     Explication du jeu

Il pouvait être joué à plusieurs joueurs. Chaque jouait avait sa propre bille, il n’y avait pas de mise, le seul enjeu étant de gagner la partie contre les autres participants. Au sol, sur terre ferme, un carré de plus d’un mètre de côté était tracé, à chaque angle une petite cavité de 3 à 5cm de diamètre, chacune représentant une ville. Au centre une cavité identique représentait la capitale. Après le classement de départ, le premier joueur devait en jouant sa bille, la fixer dans une cavité d’angle. Les joueurs suivants, devaient à tour de rôle en faire de même, tous n’y arrivaient pas au premier coup, leur bille devant rester sur leur point arrêt. Le joueur suivant s’il avait conquis sa première ville, pouvait se lancer à en occuper une deuxième, ou tenter de prendre la place du centre : la capitale. Il pouvait tout aussi bien tenter de toucher la bille d’un adversaire laissée sur le terrain, pour l’ éliminer de la partie. Le jeu consistait donc à posséder les quatre villes et la capitale ou en éliminant tous les autres joueurs par un toucher de leur bille, avec la sienne. Un avantage était pour celui qui détenait la capitale du droit, avant de jouer sa bille à profiter un avancement de près de 20cm (appelé le pan) à chaque lancer, soit en vue de prendre possession d’une ville, ou de toucher la bille d’un adversaire afin de l’éliminer. Avait gagné, celui étant en possession des 4 villes et de la capitale. Certaine partie à 4 pouvait se jouer parfois en plus d’une heure.

 

Les commentaires sont fermés.