02.04.2015

Premier avril : L’humour n’a jamais fait de mal à personne

Le traditionnel premier avril, pour ceux qui le pratiquent ou ceux qui le subissent, n’est pas si désagréable que cela. Au milieu des tempêtes de notre temps les quelques minutes de farce ne doivent être interprétées que dans la joie, la bonne humeur et le sourire. Le poisson de Tomas sur la chronique fabrezanaise était simplement qu’une petite truite d’élevage transformée  avec l’aide du système informatique de notre ère

Les commentaires sont fermés.