09.03.2015

La Fount’Introuze comme beaucoup ne la connaissent pas

 

2015.03.03 007.jpg

Il y a sûrement plusieurs siècles que nos ancêtres ont mis le ruisseau de la Fount’Introuze enfermé dans un tunnel maçonné, traversant en souterrain notre village. Dans les archives ancestrale, ce ruisseau se situait attenant à la muraille d’enceinte, allant du portail neuf (entre bâtisse Tallavigne et les anciens docks) jusqu’au droit de l’immeuble Huc-Lanet pour se jeter ensuite dans la rivière de l’Orbieu, juste après le pont de la départementale 6611.

Ceci dit, qui a parcouru ce souterrain ?si ce n’est des jeunes qui par le passé s’y amusaient les jeudi, aujourd’hui peut-être quelques uns s’y sont aventurés les mercredi où les périodes de vacances. Les septuagénaires et octogénaires d’aujourd’hui peuvent se rappeler des années de l’occupation de l’armée allemande, où de nombreuses anecdotes nous reviennent à l’esprit, mais là n’est pas notre sujet. De l’eau a coulé sous ce pont tunnelier, il en coule encore en 2015. Si nous avons pris ce document, ce n’est qu’à titre d’information, mais aussi de souvenir, lorsque nous y jouions, longeant d’un bout à l’autre son trajet,  équipé d’une faible lampe Wonder. Au droit de la place entre l’ancien jardin Gavaret et immeuble Darbans (actuel Fabre) était un escalier d’accès au ruisseau, où nous y rencontrions parfois nos mères qui y venaient laver du linge, depuis cet accès à été fermé dans les années 1950. La Fount’Introuze, notamment en 1931, 1966  et plusieurs fois depuis, a causé de nombreux dégâts pare ces caprices dévastateurs. Aujourd’hui en cours de construction, le barrage régulateur lieu dit Les Montredon, sous Notre Dame enlèvera-t-il, ces soucis à nos habitants ?.

 

2015.03.03 008.jpg

 

Photos : Qui connaît ce point précis où ce ruisseau va écouler ses eaux  en souterrain sur près de 300 mètres ? 1- Vue vers l'amont  2- vue vers l'aval

Les commentaires sont fermés.