30.09.2014

51hl de Cartagène « Hommage » réalisés à Terre d’Expression

 

2014.09.24.jpg

La cave coopérative Terre d’Expression fabrezanaise réalise tous les 4 ans une cuvée de cartagène. Pour la dernière effectuée il reste encore quelques bouteilles à la vente au prix de 8€,50. Ces jours derniers une cuve de 51 hectolitre Baptisée « Hommage » vient d’être remplie suivant la tradition commerciale, avec 10hl d’eau de vie blanche à 85% provenant de la distillerie d’Ornaisons et 41hl de moût (grenache à 40% et Cinsault à 60%). Voilà de quoi profiter de ce nectar précieux  pouvant régaler tous les palais ( bien sûr avec modération) aussi bien à l’apéritif qu’aux desserts.

Photo :Benoît Directeur et Eric chef de cave devant la cuve garnie de ce nectar

29.09.2014

A mi-vendange un espoir positif

Si les vendanges mécaniques sont de plus en plus en activité,  les manuelles toujours présentes, sont pour les vignerons de faible exploitation et obligatoires pour ceux effectuant les apports en macération carbonique. Situés aux environs de mi-vendanges, le point prévisionnel laisse apparaître un côté positif.

 

FABREZAN COOPERATIVE 1.jpg

 

Fabrezan à un territoire viticole varié, avec son pourtour immédiat des communes de Fontcouverte et Ribaute, et le secteur du Val de Dagne à différence climatique. L’espoir d’une récolte totale supérieure de 10% par rapport à 2013 s’envisage petit à petit avec pour les grenaches supérieurs à Fabrezan, inférieurs en Val de Dagne, l’inverse pour les merlots qui sur le plan local ont quelque peu été touchés par la grêle. Les syrahs sont stables, en ce qui concerne les carignans et les cépages méditerranéens (sinçaults, mourvèdres …) les débuts sont prometteurs, si le temps reste accompagnateur jusqu’en fin de récolte.  En 2013, 73000 hectolitres ont bouclé la campagne, l’espoir pour cette année serait de dépasser les 80000. Si des années ont été bien plus favorables, nous ne pouvons que souhaiter que les prix commerciaux soit également positionnés sur le positif.

Photo : Qui auraient cru en ces temps là aux vendanges mécaniques ?

Brain Gymn reprend pour les seniors

Avec l’âge notre activité physique est un peu ralentie, et pourtant nous avons besoin d’entretenir la relation à notre corps pour le réapproprier, pour nous sentir plus fort, plus en fluidité, plus détendu, plus vivant et plus alerte dans la tête aussi. Violaine Maincent, membre du Foyer rural, responsable de Brain Gymn anime un groupe à Fabrezan qui reprend ses activités, tous les mardi de 15h à 16h, un à Boutenac tous les vendredi après midi, et s’invite à en créer d’autres dans les villages environnants (Tél.06.81.76.84.02)

Les mouvements de Brain Gymn adaptés aux seniors, se pratiquent debout ou assis, avec des balles, des accessoires, des feutres et papiers ou même sans rien. On interagit en s’amusant beaucoup

 

2013.01. (jan) 15 004.jpg

 

Photo :Violaine dans une séance de brain gymn saison 2013

28.09.2014

Les jardiniers des Ourtets embellissent les abords

 

2014.09.20 008.jpg

Pour certains d’entre eux( association des jardiniers des Ourtets) il ne faut pas penser qu’à son propre carré horticole, aussi se sont-ils réunis en ce samedi de vendange pour effectuer d’une part un renfort par apport de remblais de terre en contrefort de la muraille du quai d’Orbieu. Et de ce fait, pourquoi ne pas agrémenter ces lieux qui sont un sentier d’accès, par une plantation de bulbes d’iris qui au printemps devront apporter un charme tout particulier.

 

2014.09.20 012.jpg

 

Ils ne pouvaient se quitter, après leur tâche, sans un apéritif en commun suivi d’une grillade où les tranches de gigot d’agneau n’ont pas été de trop en terme de conclusion

 

2014.09.20 013.jpg

 

Photos 1-Les jardiniers lors de la plantation d’iris

2- et 3- Le suivi a été dans un esprit de convivialité

27.09.2014

Roger Sicre nous a quittés avec les honneurs de la FNACA

SICRE Roger 02 04 2.JPGSix étendards (Fnaca Fabrezan, Ferrals, Lézignan, Conilhac, Roubia et celui de la commune) précédaient le cercueil de notre compatriote Roger Sicre lors de sa sépulture civile au cimetière de Fabrezan en ce mardi 23 septembre 2014.

Après quelques mois de maladie Roger s’est éteint à l’âge de 73ans. D’une vieille famille locale, il avait après ses études, intégré l’équipement de la SNCF comme chef de chantier, au Centre de Carcassonne. En 1960 il est intégré dans l’infanterie pour son service militaire qui le contraindra durant plus de deux années au combat dans l’Aurès à Batna (Algérie). Peu loquace sur sa période militaire, de retour au foyer, gardant le statut de célibataire jusqu’à ses derniers jours, il participera aux activités locales, principalement jeu lyonnais où il occupera le siège de président durant 2 ans. Il créera la société de Tarot à Ferrals, puis successivement aux deux cafés à Fabrezan. Sérieux dans toutes ses activités, d’un caractère assez motivé, il connaîtra l’estime de toute  la population. Les membres de la Fnaca, dont son frère Guy en est le président local, ont déposé sur sa tombe la plaque commémorative des anciens combattants, et avec de nombreux parents et amis ont tenu à lui rendre un dernier hommage. Par nos colonnes des journaux du midi nous présentons à la famille de son frère Guy, ainsi qu’aux parents et alliés frappés par ce deuil nos plus sincères condoléances.

Photo. Roger Sicre

26.09.2014

La médiathèque a ouvert son expo l’Aude de 1914 à 1918

 

2014.09.19 001.jpg

Vendredi 10 septembre la médiathèque ouvrait au public l’exposition « Vivre en temps de guerre, l’Aude de 1914 à 1918 ».Le vernissage avait lieu à 19h et très peu de personnes étaient présentes lorsque la responsable de la médiathèque Sandrine St-Germès prenait la parole, faisant découvrir un abord moins connu de la première guerre mondiale, la vie à l’arrière du front et comment vivait-on dans l’Aude. De nombreux panneaux (une moitié en médiathèque, l’autre en mairie) prêtés par les archives départementales, présentaient de plus amples détails : repères chronologiques, la mobilisation, propagande, financer la guerre, travaux agricoles, l’école militante, correspondances avec le front, les réfugiés, les permissions, censure etc…Des livres étaient également exposés. Sandrine présenta l’un d’eux, « 14/18 une minute de silence » et donna lecture d’une lettre d’amour incluse de Melle Adèle B. de Vinassan à son fiancé combattant sur le front. Avant le vin d’honneur le maire remercia et félicita Sandrine pour son travail dans la présentation. Il cita qu’en 1914 Fabrezan sur une population de  1160 habitants 363 hommes furent mobilisés, 91 furent portés disparus ou décédés au combat, et ce n’est qu’en 1990 que la densité de population fut rétablie au village. Un vin d’honneur termina cette soirée.A signaler que l’exposition se terminera le 30 septembre (en médiathèque et mairie)

2014.09.19 004.jpg2014.09.19 005 (Copier).jpg

Photos : 1 Peu de présents à l’ouverture de l’exposition en médiathèque

2-Sandrine présentant le livre 14-18 Une minute de silence

3-Lecture d’une lettre d’amour d’une demoiselle de Vinassan

 

 

La médiathèque a ouvert son expo l’Aude de 1914 à 1918

Vendredi 10 septembre la médiathèque ouvrait au public l’exposition « Vivre en temps de guerre,l’Aude de 1914 à 1918 ».Le vernissage avait lieu à 19h et très peu de personnes étaient présentes lorsque la responsable de la médiathèque Sandrine St-Germès prenait la parole, faisant découvrir un abord moins connu de la première guerre mondiale, la vie à l’arrière du front et comment vivait-on dans l’Aude. De nombreux panneaux (une moitié en médiathèque, l’autre en mairie) prêtés par les archives départementales, présentaient de plus amples détails : repères chronologiques, la mobilisation, propagande, financer la guerre, travaux agricoles, l’école militante, correspondances avec le front, les réfugiés, les permissions, censure etc…Des livres étaient également exposés. Sandrine présenta l’un d’eux, « 14/18 une minute de silence » et donna lecture d’une lettre d’amour incluse de Melle Adèle B. de Vinassan à son fiancé combattant sur le front. Avant le vin d’honneur le maire remercia et félicita Sandrine pour son travail dans la présentation. Il cita qu’en 1914 Fabrezan sur une population de  1160 habitants 363 hommes furent mobilisés, 91 furent portés disparus ou décédés au combat, et ce n’est qu’en 1990 que la densité de population fut rétablie au village. Un vin d’honneur termina cette soirée.A signaler que l’exposition se terminera le 30 septembre (en médiathèque et mairie)

Photos : 1 Peu de présents à l’ouverture de l’exposition en médiathèque

2-Sandrine présentant le livre 14-18 Une minute de silence

3-Lecture d’une lettre d’amour d’une demoiselle de Vinassan