28.06.2014

60 années après retrouvailles grâce à l’Occitan

Michèle était née à St-Jean de Barou, Monique à Ornaisons, elles se sont connues lorsqu’elles étaient étudiantes au collège de Lézignan-Corbières dans les années 1960. Ensuite chacune dans leur 20ème année, a pris son destin en main.

                                         En 2014 comment se sont-elles retrouvées ?

Le club occitan est en pleine effervescence au FRJEP, un livre en occitan édition IEO de Toulouse, titré « Una de las Corbièros Nautas » attire l’attention de la responsable occitan Yolande St-Germès, qui se le procure, le porte à la lecture pour tout le groupe. Un chapitre s’étend sur une grande amitié entre Monique et Michèle. Christian Marty du groupe occitan, frère de Monique est pris d’un doute, il s’intéresse à connaître l’auteur, qui n’est autre que Miquela devenue Cavaillé Ramos (retraitée enseignante à Rodez), son époux Aimé ayant illustré le livre en question. Christian cherche  aussitôt à contacter Miquela. Il s’agissait bien de Michelle de St-Jean de Barou.  Invitées par le Club occitan du FRJEP les deux copines se retrouvent 60 années après. Monique Roques devenue Monique Bervas également enseignante retraitée domiciliée actuellement à Cherbourg, grâce à son frère Christian a eu un grand plaisir à retrouver son amie Michèle laquelle par sa littérature occitane a permis ses retrouvailles.

 

2014.06.20 021 (Copier).jpg

 

 

Photo : Les deux amies entourées l’une de son époux l’autre de son frère Christian (à g)

Les commentaires sont fermés.