17.10.2013

Chasse au gros : de l'humour lors d'uin baptême inédit

 

gedc0998 (Copier).jpgLa chasse au sanglier, si elle demande du sérieux dans leur organisation, surtout en ce qui concerne la sécurité, a parfois certains côtés agréables souvent enfin de chasse, lorsque le tableau est assez conséquent.

L’Aica a parmi ses membres un très jeune chasseur, Nicolas Yesté, fils et petit fils de fines gâchettes, n’ayant que 15 ans, pratiquant pour sa première année, la chasse accompagnée.

A la première de ses sorties, aux côtés de son père José-Manuel, sa première balle savamment ajustée arrête net une bête de 50 kilos. Fin de soirée, le chef de battue décide de baptiser devant St-Hubert Nicolas. Jean Marc Crémailh faisant office de prête, son ami André Tavagnutti de sacristain, le coiffent du terminal de peau avec queue, récitent la prière de St-Hubert, l’aspergent du sang de sanglier, et le déclarent chasseur membre à vie. Vue la chaleur de cette journée, les guêpes envahissantes se fixant sur son corps, il eut droit à un arrosage au jet d’eau, avant que toute la troupe des chasseurs lève le verre de l’amitié en son honneur, apéritif offert par les parents et grands parents de Nicolas qui se souviendra de sont premier sanglier abattu alors qu’il n’a pas ses 16 ans.

Aux dernières nouvelles au Ruisseau de la Robinière, Nicolas a effectué un deuxième tir aussi précis, puisqu’en plein cœur d’une bête de 70kilos.

Bravo Nico, tu es d’une lignée de bons tireurs, nous te souhaitons bonne chance

 

gedc1017 (Copier).jpg

 

Photos

1-     Nicolas auprès de sa première bête tuée

2-     JM. Prêtre, André sacristain badigeonnent de sang Nicolas devant son grand-père José

06:00 Publié dans CHASSE | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.