03.01.2011

Plaisirs et retour de chasse

La chasse procure bien des plaisirs pour ceux qui la pratiquent. Si des images peuvent choquer, par la vue de certaines pièces abattues, on ne saurait passer sous silence les à côtés pouvant, en dehors de la chasse par elle-même, apporter aux pratiquants un état d’âme que bien d’autres ignorent.

Les sortes de chasse varient suivant leur mode, devant soi, à la recherche du petit gibier, accompagné parfois d’un ou plusieurs auxiliaires, que sont les chiens, à qui tout au long de l’année, on leur apporte attention, amour et soins, eux nous rendant d’autres sentiments, notamment fidélité. Nous nous pencherons sur la chasse au gros gibier, le sanglier très pratiqué dans nos régions. On y apprend en premier la discipline, en tous points, tenue, horaires, comportement en action, réglementation et conseils étant évoqués en maintes reprises. Sur le plan sportif, les piqueurs en sont sollicités à 100%, s’exposant à des risques face à un animal tenu au ferme ; à part certains chasseurs âgés, le tireur placé à poste fixe effectue assez souvent un parcours sinueux pour accéder à l’emplacement établi. Par n’importe quel temps l’obligation de ne pas quitter le poste est fondamental pour ne pas encourir également de risque. L’adresse sera l’atout majeur pour l’aboutissement de l’engagement pris, le résultat positif étant fêté envieusement par les amis, ou s’il fut négatif relaté avec quelque ironie moqueuse mais très amicale.

Au retour réchauffement et réconfort

Le piqueur a effectué parfois de nombreux kilomètres dans le fourré de nos bois et pinèdes, les autres ont attendu avec souvent des journées d’hiver froides ou ventées. Le lieu de rendez-vous, qui grâce à la bonne volonté de tous comporte des aménagements bien agencés, procure à tous un bien-être fort apprécié. Autour de la cheminée centrale garnie d’un bon feu de bois, on y retrouve détente et félicité, et puis ce sera le réconfort, par l’apéro où le vin chaud, avec sa bonne dose d’amitié, accompagnés de récits de la journée, les uns s’accusant de malchance, les autres se remémorant avec chorégraphie à bout de bras, le résultat d’un coup caractérisé parfois d’expert.

Tout cela se termine par la distribution des parts, des volontaires ayant passé plusieurs heures à peler les bêtes, les vider, les découper, partager le plus équitablement les morceaux de choix. Puis c’est le tirage au sort, chacun repart avec son morceau dans son sac, puis ira retrouver son domicile, son épouse, sa famille, l’esprit toujours dans ses pensées de sa journée de chasse, projetant celles-ci pour la prochaine sortie.

La chasse c’est donc cela, c’est un ensemble lié à la bonne marche d’une société, au dévouement et à la gestion d’hommes responsables, procurant le plaisir que beaucoup d’autres ne connaissent pas.

2010.12.23 001 [800x600].jpg

1Un des volontaires découpe la pièce

2010.12.23 002 [800x600].jpg

2-D’autres se réchauffent.

2010.12.23 004 [800x600].jpg

3 -Puis c’est ensuite le verre de l’amitié.

 

07:00 Publié dans CHASSE | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.