02.01.2011

La machine à vendanger au service du pré-taillage

2010.12.22 002 [800x600].jpgSi autrefois, le vignoble composé uniquement de souches en gobelet, voyait en ses parcelles  du personnel féminin s’associant aux tailleurs avec les légendaires ciseaux à main, pour ramasser les sarments et en faire soit des fagots pour allumer le feu (le fagot étant un  groupe de dix poquets d’une quinzaine de bâtons chacun, liés par un sarment sélectionné assez long et souple). D’autres effectuaient les bouffanelles composés de sarments en vrac, liés avec un fil de fer.

Depuis l’évolution a modifié ces habitudes, il est très rare de voir du personnel féminin en blouses blanches, avec caline pour la protection du mauvais temps, effectuer des fagots. Les ciseaux à tailler sont électriques, le tailleur se servant d’une main pour les tenir, jetant le bois coupé toutes les deux rangées pour être ensuite broyés. Pour gain de temps, certains pratiquent le pré-taillage sur vignoble en gobelet ; pour faciliter le travail dans les vignes plantées depuis quelques décennies en espalier, a été mis au point l’utilisation de la machine à vendanger, aménagée pour la circonstance, avec des rouleaux à l’avant broyeur, conditionnés pour éviter de couper les fils porteurs. Sur notre document, Jean Pierre Garel utilise ce matériel permettant une plus grande facilité pour la taille.

Les commentaires sont fermés.