30.10.2009

La cantine pour les enfants du centre aéré intercommunal

Les vacances scolaires sont là, les enfants fréquentant le centre de loisirs intercommunal du Foyer rural de la jeunesse et d'éducation populaire fabrezanais, sous la direction de Sandy, sont pris en charge avec le meilleur accueil.

La journée de mardi 27 octobre les a accueillis bon matin par le petit déjeuner suivi dans la matinée de jeux de rôle. Le déjeuner pris à midi dans le réfectoire municipal réunissait 17 enfants de Fabrezan, Lézignan, Conilhac, Ferrals, Montséret et Boutenac. Le menu du jour : macédoine, pâtes, steack haché suivi de fromage et pomme comme dessert, sous la surveillance de trois monitrices Angie, Coralie et Ludvine. La soirée a été consacrée à la fabrication d'un livre sur le droit de l'enfant. Des journées éducatives où l'enfant fait connaissance avec de nouveaux copains, apprend et y trouve durant ces quelques jours de vacances un certain plaisir

2009.10.27 001 [800x600].jpg1 Les enfants du centre de loisirs intercommunal sont accueillis à la cantine

2009.10.27 003.jpg2-La moins âgée, Anaïs de Monséret croque avec plaisir la pomme de son dessert

Sauver la Poste c'est maintenir la culture de nos villages

Ce lundi 26 octobre 2009 en préambule de la manifestation départementale devant avoir lieu devant la préfecture de Carcassonne jeudi 29 octobre à partir de 9 h 00, la Coordination Départementale de Défense des bureaux de Poste avec la présence de son président Serge Lépine, le maire de Douzens, Philippe Rappeneau, le maire de Fabrezan se félicitait de la présence d'une partie de la population et de délégués de villages environnants. Déplorant qu'une enquête de satisfaction n'ait pas eu lieu, il a proféré qu'ensemble nous puissions demander le retrait du projet de loi sur le changement du statut de la Poste, ainsi que le rétablissement des horaires de notre bureau local tels qu'ils étaient avant le 1er décembre 2008, c'est à dire 27 h 15 par semaine au lieu de 17 actuelles avec l'ouverture du samedi matin.

Serge Lépine lança un appel à toutes les personnes de toutes les communes audoises à participer en nombre à la manifestation du 29 octobre.

« Nos villages, ce sont nos écoles ,notre vignoble, défendre le service public, c'est un contrat de la ruralité, c'est  maintenir la culture de nos villages, il faut arrêter le massacre. Soyez présents... »

Cette manifestation sera marquée par un casse-croûte vigneron, avec la présence de Philippe Vergnes. Nous soulignons que le rendez-vous de départ est fixé à 8 h devant le monument aux morts de Fabrezan et qu'il y aura un service de covoiturage pour les personnes ne pouvant se déplacer par leurs propres moyens.

2009.10.26 005.jpg1 Le maire de Fabrezan appelant à la manifestation de jeudi 29 octobre

2009.10.26 001.jpg2- Les défenseurs de la Poste des villages voisins parlementent avec le maire de Fabrezan et le président de la Coordination Serge Lépine.

 

27.10.2009

Des escargots peu communs : Le zonite d'Algérie

La pluie tant attendue nous est revenue après de longs mois d'attente, et les chercheurs d'escargots qui en sont friands sont partis à leur recherche. Voilà que certains en ont rencontrés de tout différents par leur forme aplatie et leur corps d'un gris bleuté. Il était rare d'en trouver dans notre région jusqu'à ces dernières années. Renseignements pris ces escargots sont des zonites d'algérie communément appelés des mange-merdes non comestibles, (conférer internet). Cette espèce est protégée et soumise à réglementation (arrêté du 24-04-1979). Ils se nourrissent de végétaux, leur bouche contenant une sorte de langue couverte de dents minuscules qui lui permet de ronger les aliments. Cet escargot porte son nom de son régime alimentaire, en effet il n'est pas strictement herbivore mais omnivore, consommant des matières organiques dont des déjections animales. Cette espèce est méditerranéenne, on peut la croiser dans le vignoble, les oliveraies et particulièrement dans les vieux murs, ses dimensions pouvant varier de 20x30m/m à 28x50m/m ce qui fait de zonitus aligirus l'un des plus gros escargot terrestre français.

Les gastéropodes parmi  lesquels la classe des escargots, constituent le plus grand groupe animal après les insectes. Plus de 40 000 espèces vivantes sont répertoriées dans le monde aussi bien en milieu marin que terrestre. Ces animaux sont apparus il y a 600 millions d'années d'abord sous l'eau puis sur la terre ferme.

2009.10.22 001.jpgL'escargot zonite d'algérie appelé couramment le mange-merde

24.10.2009

Assemblée générale de l'Association Art et Environnement

A la suite de la démission de Mme Jeanine Garel, qui a œuvré durant 13 années comme Présidente au sein de l'Association Art et Environnement Fabrezan-Villerouge la Crémade, le bureau a tenu son assemblée générale en octobre dernier pour élire son nouveau remplaçant.

Voici le nouveau bureau : Présidente d'honneur, Mme Jaussan V. Président : Mr Jean Louis Lubes, Présidente adjointe Mme Elisabeth Rouger, Vice Président Jean Fournier, Trésorière-secrétaire Melle Marie José Esquirol.

Des travaux ont été entrepris par l'Entreprise Philippe Lopez, de Fabrezan sur la façade côté nord de la Chapelle de Notre Dame de Consolation.(voir article précédent). L'Association continue à œuvrer avec son bureau et ses 13 membres du Conseil d'Administration dans les mêmes objectifs Le programme pour l'année 2010 sera annoncé prochainement. Le loto annuel de l'association aura lieu le dimanche 13 décembre 2009.

                                    Remerciements

Art et Environnement remercie tous les membres bienfaiteurs qui chaque année, participent ainsi à la restauration de ce lieu marial, par leurs dons et leur bénévolat avec l'espoir que les cérémonies religieuses et pèlerinages dédiés à la Vierge Marie puissent être célébrés régulièrement dans cette belle chapelle que Fabrezan a l'honneur de posséder.

fabrezan Notre DAME 1.jpgLa Chapelle de Notre Dame de Consolation dans les années 1920 où le vignoble était encore présent au droit de l'entrée principale.

23.10.2009

Rugby à XIII : Julian Bousquet rentre dans la cour des grands

Né à Fabrezan le 18 juillet 1991, Julian Bousquet dès son enfance a pratiqué le ballon ovale et de poussin, à benjamin, puis minime où il décroche avec ses équipiers du FCL le titre de champion de France, qu'il renouvellera avec les cadets. En 2008, finaliste de la Coupe de France et demi-finaliste en championnat en catégorie junior, il se mettra dans de nombreux matchs en évidence.

Toujours junior, avec sa jeunesse, sa puissance des 105 kilos, sa taille de 1,90 m, il sera remarqué , à tel point qu'il deviendra en début de saison un équipier élite 1 faisant son ouverture dans le premier match du FCL contre Villeneuve. Aurélien Cologni (voir encadré du 20 octobre de notre confrère Lézignanais) en fait un titulaire à part entière, vu son talent qui s'affirme de match en match puisqu'il a été titulaire sous le n°23 contre Carcassonne et contre Carpentras. Julian, solide sur ses jambes, résistant aux impacts, capable de se relever rapidement, effectuant la passe au bon moment, impressionne par son courage face à l'adversaire, affirmant de plus en plus son talent.

Cette révélation de ce début de saison laisse un grand espoir d'un joueur d'avenir dont le vieux club des Corbières, le FCL saura sans nul doute en tirer profit.

A noter qu'à l'heure où nous écrivons ces lignes, Julian est avec son grand copain Antony Deleigne, autre junior de talent fabrezanais en stage en équipe de France junior pour affronter l'Angleterre.

Nous souhaitons à ces deux jeunes une brillante carrière dans le rugby à XIII, tout en les félicitant également.

DSC_0281.JPGDSC_0257.JPGJulian Bousquet en contre-attaque dans le match contre l'ASC le 11 octobre 2009 (photos Laguens Lézignan)

08:45 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0)

20.10.2009

A la coopérative, un final dignement fêté

Depuis près d'un mois, ils ont été une trentaine d'ouvriers saisonniers à effectuer les travaux de vinification à la cave coopérative de Fabrezan. Ils ont occupé divers postes de travail, du réceptionniste au videur de cuve, les derniers à être employés allaient fêter leur départ en compagnie du directeur, du chef de cave et de son prédécesseur toujours mis sur la brèche de temps à autre.

Ce départ, accompagné d'un petit souper en commun se déroulait le jour même de la récompense du vin primeur, et il fallait fêter le départ de quatre Espagnols de Séville David, Manuel, José-Maria et Juan-Antonio qui durant toute la saison ont effectué des tâches délicates et souvent pénibles. Aussi les bonnes bouteilles de « primeurs-primés » ont-elles été dégustées peut-être sans modération.

N'était-ce pas là un moyen de féliciter ces ouvriers, lesquels sont un maillon de la chaîne de travaux dans la réalisation d'un bon cru de la vigne au cellier.

Quelques mots du directeur et les souhaits de les revoir la saison prochaine terminèrent cette campagne viticole qui, fut-elle déficitaire en quantité, sera sans nul doute d'un très bon millésime.

2009.10.14 003 [800x600].jpgLes derniers ouvriers saisonniers récompensés par une soirée conviviale avant leur départ.

19.10.2009

Les viticulteurs des Corbières à l'écoute de Philippe Vergnes

Philipe Vergnes ( Syndicat des Vignerons du Midi) rassemblait mardi 13 octobre 2009 près d'une centaine de viticulteurs du secteur Corbières, dont parmi eux certains maires des communes avoisinantes, pour les informer d'une part de l'effondrement du marché sur les cours des vins, et les inviter à se rendre le plus nombreux possible à la manifestation programmée pour le 25 novembre à Montpellier.

Satisfait de leur présence, invoquant la triste récolte 2009, il insista sur la dégradation des prix en baisse des cours du vin, avec un marché au calme plat, invoquant le bilan catastrophique du viticulteur, demandant que le négoce des grandes surfaces, aux marges fleurant les 60% puissent s'ouvrir dans de futures négociations.

«  Ce n'est plus tenable, les pertes sont de plus de 1000 euros par hectare actuellement, les cours inchangés depuis 2004, et les pertes pour l'Aude de 2007 à 2008 sont à 88%.  Portant sur les arrachages intensifs, la vigne, c'est 20 siècles d'histoires et si nous n'y prenons garde, nous frôlons la catastrophe écologique. Donnant quelques explications sur les impôts fonciers il demande que le bâti soit lié au non bâti, faisant constater que plus la situation est mauvaise, moins on est exonéré. Des viticulteurs sont à la veille de mettre la clef sous la porte, il n'est pas possible de payer ce que l'on doit »

Philippe prononça des mots simples qui ont sensibilisé, répondant avec des arguments logiques aux questions posées par l'auditoire, mettant en évidence que notre région viticole est la plus saine de la viticulture raisonnée, et que pour les départements voisins les problèmes sont identiques. Terminant par  « Nous sommes abattus, je veux vous voir tous mobilisés pour le 25 novembre à Montpellier, quitte à prendre la grand-mère sur les épaules, c'est capital, les gens sont abattus, personne ne nous fera reculer, nous devons tous prendre nos responsabilités.

La séance se termina par le vin de l'amitié offert par le Cellier Charles Cros

1-Philippe Vergnes sensibilisa l'assista2009.10.13 001 [800x600].jpgnce par des mots simples, et des arguments sensés

2009.10.13 003 [800x600].jpg2 une assemblée d'une centaine de viticulteurs confrontés à une crise sans précédent