03.06.2009

Energie : le rotor de Savonius inspire un viticulteur fabrezanais

La documentation sur Internet, les nouvelles technologies poueent très souvent certaines personnes à mettre en application tout sujet pouvant favoriser la vie ou l'économie.

Tel est le cas d'un de nos compatriotes, Philippe Margalida, 47 ans viticulteur depuis 1989 qui a pour passion l'électronique.

L'application d'un certain rotor

Il cogite depuis des années sur comment profiter de l'énergie du vent. Il a mis en pratique ses idées en modifiant l'alimentation en énergie électrique une partie de son logement, sis Chemin de St-Elisabeth.

Le rotor de Savonius, une éolienne à axe vertical, inventée par l'ingénieur Sigurd Savonius en 1924 et breveté en 1929, est basé sur un couple aérodynamique induit par la déflection de l'écoulement sur les pales.

Ce petit engin est souvent utilisé dans la publicité commerciale par des pales décorées d'une animation à deux images. C'est sur ce principe que Philippe a su aporter des améliorations pour son application énergétique. Ce type d'éolienne s'intègre aux bâtiments sans en détériorer l'esthétique, démarre à faible vitesse de vent, est peu bruyant.

2009.05.18 001.jpg

Astucieux, Philippe a conçu l'agrandissement de ce type de rotor en superposant trois demi-fûts avec un décalage de 60 degrés, montés sur roulement à bille, associés à un alternateur de camion (15 ampères) relié par poulie démultipliée avec courroie d'entraînement, afin de diminuer tout bruit d'engrenage. A cela sont inclues deux batteries de 12 volts placées en série, permettant d'alimenter un onduleur transformant ainsi les 24 V en secteur alternatif de 220 volts.

Ses calculs, sur lesquels nous ne nous pencherons pas, lui permettent d'alimenter en permanence éclairage et climatisation-chauffage en 220V, sans pour cela y inclure appareils électroniques ou à forte consommation(four...)

Après les finitions (peinture, protection du roto), nous présentons Philippe devant sa réalisation qui prouve que des personnes ingénieuses peuvent mettre à profit des éléments inventés il y a près d'un siècle.

14:10 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.