30.04.2009

Une glycine plus que centenaire

C'est en 1885 que M.Guilhaume Bories, père de l'ancien maire M. André Bories et grand-père de notre compatriote Jean Bories, après la construction de son immeuble a planté dans son jardin (situé à l'extrémité de la rue) deux pieds de glycine. Plus de cent ans après, cette plante attire l'œil du passant développant une très importante inflorescence avec une palette de coloris allant du blanc au violet, passant par des nuances bleues ou bleutées, couvrant les murs de clôture du jardin, et s'étendant sur 55 mètres (rue de l'Egalité), et 25m (rue des Tonneliers). Plante ornementale, grimpante et ligneuse, originaire du Japon, elle est très appréciée pour ses grappes de fleurs printanières et son épais feuillage, mais attention les graines de glycine sont toxiques. Durant toute la période de floraison, les passants sont émerveillés par cette superficie florale, où l'on peut compter plus de 60 à 80 fleurs au mètre carré.2009.04.17 006.jpg Nous tenons à vous la présenter, elle mérite bien une attention de par son importance florale en ce mois d'avril, plus de cent vingt années après sa plantation.

Une glycine qui s'est développée durant un siècle sur près de 80 mètres.

28.04.2009

Le tapis de lecture est prêt

La médiathèque municipale et l'ALAE ont mis en place un projet autour de la lecture aux bébés et aux tout-petits. L'accueil des bébés à la bibliothèque et la lecture aux tout-petits sont fondamentales. On sait déjà que "les bébés, avant de savoir parler ont besoin de jeux avec l'imaginaire, sans quoi ils ne sauraient accéder au langage" (cf. Marie Bonnafé, psychiatre et psychanaliste).

Depuis 2006, la directrice de l'ALAE Suzana, et la responsable de la médiathèque municipale Sandrine, suivent des formations et assistent à des colloqu2009.04.20 006.jpges sur les bébés lecteurs et la lecture aux tout-petits. Ces journées professionnelles organisées par le conseil général de l'Aude leur ont permis de rencontrer des professionnels de la petite enfance tels que Marie Bonnafé (association ACCES), Michèle Petit (anthropologue), Thierry Magnier (éditeur, créateur d'album pour les tout-petits).

En découle de ces formations la fabrication d'un tapis lecture. Ce tapis est un support d'animation. Il va permettre aux bébés (0-2 ans) de découvrir le plaisir de toucher, de se déplacer et d'écouter des histoires et des comptines. Les plus grands (3-5 ans) pourront découvrir un fonds de livres à travers des jeux d'observation et des histoires.

Ce tapis n'aurait pu se faire sans l'aide précieuse des dames de la section couture du foyer de Fabrezan. Il leur a fallu de longs mois de travail et surtout de patience pour confectionner cette merveille. Suzana et Sandrine les remercient beaucoup pour leur investissement dans ce projet, qui sans elles n'aurait pu aboutir.

Mardi 5 mai à 18 h 30 à la salle du conseil municipal, vous êtes invités à la présentation officielle de ce tapis de lecture tenu sur ce document par quelques dames responsables au FRJEP.

Depuis octobre les dames du FRJEP se sont penchées sur cet ouvrage.

09:34 Publié dans VIE AU VILLAGE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : frjep

27.04.2009

Guy et Mimie : 50 ans d'union

2009.04.18 004.jpgLe 18 avril 1959, s'unissaient pour le meilleur et pour le pire en mairie de Fabrezan, Guy Sicre et Emilie Linuesa. Guy, né à Fabrezan le 15 septembre 1936, a effectué ses années scolaires sur le banc de nos écoles. Après quelques années d'apprentissage dans la maçonnerie, il est incorporé pour son service militaire au 36e régiment d'artillerie à Béziers, mais vu les évènements en Algérie, se retrouvera dans le Constantinois jusqu'en février 1959.

Avec émotion, il se rappelle la gorge serrée, lorsqu'en opération à Eil-Bel, à ses côtés son ami de Montredon a été abattu. Retour au service civil, après s'être uni à Mimie, ils iront résider à Lézignan dans l'entreprise Azario. A la fermeture de cette entreprise, il reviendra dans sa cité natale se plongeant dans la viticulture jusqu'à sa retraite en 1996. En 1998, il prend la présidence du syndicat de pêche qu'il abandonnera en 2000. Il sera en 1999 nommé président local de la Fnaca en remplacement d'André Py.

Quant à son épouse Mimie, née à Trèbes, elle suivra ses parents dans la commune de Fontcouverte, où elle effectuera ses années de scolarité, puis viendra à Fabrezan, avec eux, embauchés à la propriété Barre-Cambriel. Après son mariage, elle occupera les fonctions d'aide-ménagère durant tout son séjour à Lézignan. En 1996 le couple reviendra à Fabrezan pour s'occuper de leurs parents jusqu'à leurs décès.

En ce 18 avril, cinquante années après, ayant passé quelques années parfois difficiles, leur bonheur rayonne autour d'eux par la présence de leur frères, soeurq, cousins et amis qu'ils ont invité dans une franche convivialité au restaurant Les Calicots. Nous leur adressons en cette agréable circonstance nos plus sincères compliments ainsi que nos voeux de bonheur et longue vie.

Etude d'un plan communal de sauvegarde contre les inondations

En mairie de Fabrezan, s'est déroulée une réunion organisée par les techniciens de la société Sogreah de Grenoble, afin de déterminer pour les communes riveraines de la rivière de l'Orbieu, entre St-Pierre des Champs et Névian-Marcorignan un plan de sauvegarde contre les inondations.

La première partie de la réunion a été basée sur l'écoute des faits écoulés et des consulations d'archives durant le siècle passé sur les inondations de la commune, concernant les trois cours d'eau Orbieu, Nielle et Fount'Introuse. La société a demandé de nombreux renseignements et précisions sur les zones inondables afin d'établir un plan pour les structures de sauvegarde pour chacune des communes. De nombreuses questions ont été posées par les techniciens au maire et conseillers municipaux désignés pour établir les données portant sur les responsabilités, la coordination, le déroulement des opérations etc...lors des crues ou évènements exceptionnels, et d'en définir les divers scénarios possibles.2009.04.20 003.jpg

Légende photo : techniciens et représentants municipaux consultent des documents d'archives sur les crues des trois cours d'eau de la commune.

 

26.04.2009

Stéphane Guizard nous a quittés à 53 ans

S.Guizard.jpgNé à Paris le 20 mai 1955, Stéphane Guizard a été ravi à l'affection des siens à la suite d'une cruelle maladie. Ses obsèques civiles ont eu lieu vendredi 28 avril 2009 jour anniversaire de ses 22 années de mariage.

Ayant fait toutes ses études dans la capitale, il est incorporé dans le service météo lors de ses obligations militaires. Après celles-ci, il intègrera ce même service officiellement dans le civil, service qui sera muté dans la ville de Toulouse en 1982. Il se rapprochera de Fabrezan où résident ses parents Pierre Guizard et son épouse Claudine, ainsi que du village de Termes, pays de ses ancêtres.

Son violon d'ingres était l'informatique. Il a créé un site internet sur le village de Fabrezan, avec  également un arbre généalogique sur les traces des siens et autres connaissances. Pour cela, il a souvent compulsé les vieilles archives des actes de l'état-civil se donnant la peine de remettre à neuf de nombreux volumes, qu'il a gracieusement offerts tout rénovés à la municipalité.

Le maire Maurice Séguier, a rappelé dans son éloge funèbre, au pied de son cercueil, l'attachement de Stéphane à ses recherches et ses découvertes sur la commune. Nous nous associons à la peine de son épouse Brigitte, aux familles de ses quatre enfants Sébastien, Gaëtan, Céline et Jérôme, à ses parents Pierrot et Claudine, aux familles de ses frère et soeur Manuel et Françoise, ainsi qu'à tous ceux que ce deuil afflige, en leur présentant par l'intermédiaire de nos titres nos condoléances attristées et l'expression de notre vive sympathie.

Fleurir le village

2009.04.18 Miron.jpgComme les années précédentes, le conseil général et le comité départemental du tourisme renouvellent l'opération "Aude Fleurie". Les candidatures des particuliers seront de préférence regroupées au sein de chaque mairie, avant d'être adressées au comité départemental du tourisme. Les inscriptions seront closes le 16 mai 2009.

Les candidats pourront concourir dans l'une des deux catégories suivantes : fleurissement de leur résidence, façades de portes et fleurissement de leur jardin.

Seuls les éléments de fleurissement visibles de la voie publique et qui améliorent le cadre de vie de la commune seront pris en compte. Les visites du jury départemental se dérouleront début juin jusqu'au 10 juillet 2009.

Sont concernées aussi par ce concours, toutes les infrastructures qui accueillent de la clientèle touristique : chambre d'hôtes, cafés, restaurants, caveaux et dégustation, point de vente de produits etc. Une occasion de renforcer de manière significative l'attrait de votre village.